En 2013, David Thibault est découvert par une radio de Quebec (CKOI-FM) grâce à un clip sur You Tube. Il y chantait Blues Christmas d’Elvis Presley. Lors de ses premiers spectacles, c’est un jeune homme timide qui n’avait pas beaucoup d’expérience de la scène que l’on percevait.

Le déhanchement et les chansons d’Elvis presque tout au long de la prestation étaient sa marque de commerce. Par la suite, Ellen DeGeneres l’invita à son émission et la France le recruta pour participer à The Voice.

Quel changement maintenant, ce n’est plus ce jeune garçon au veston un peu grand, au regard timide et un peu mal à l’aise sur scène. Dès qu’il apparaît sur scène, il attaque avec une série de chansons entraînantes et prend toute la place. Plusieurs musiciens l’accompagnent, l’ajout des cuivres donne du punch à ses interprétations. Il revisite plusieurs chansons d’Elvis Presley telles que That’s All Right  Mama, Blue Suede Shoes et Return To Sender, en plus de quelques-unes popularisées par  Johnny Cash et Jerry Lee Lewis.

On s’aperçoit que son passage à The Voice lui a permis d’améliorer sa voix et de lui donner plus d’assurance sur scène. Il y va même d’un hommage à Johnny Hallyday qu’il a eu la chance de rencontrer lors de son périple. Il nous livre un medley de quelques-uns de ses succès dont Le pénitencier, Toute la musique et Noir c’est noir. On a même eu droit à quelques chansons interprétées lors de son passage à cette émission.

Brigitte Boisjoli le rejoint sur scène pour quelques chansons. Elle y apporte sa vivacité, sa joie de vivre, sa gentillesse et sa voix envoûtante. Très beau duo. D’ailleurs, on les verra ensemble pour un spectacle en octobre 2016, au même endroit.

En première partie, on a droit à une prestation du groupe Les bouches bées, un trio de jeunes filles (les choristes de David Thibault) avec des voix magnifiques. Elles ne s’accompagnent que d’une guitare, avec violon et tambour à l’occasion. Leur musique est diversifiée : elles passent facilement de la balade au country folk et même à un yodel endiablé. Faut le faire, un groupe à découvrir.

Le spectacle est enlevant, on embarque, on chante, on danse pour se rendre compte que c’est déjà fini. Une belle ovation, avec comme rappel, trois chansons dont celle qui l’a fait connaître Blue Christmas. Quelques représentations sont encore disponibles dans plusieurs villes du Québec.