Fêtant son 13e anniversaire, Décembre replonge le spectateur dans la féerie du temps des fêtes, avec son lot de chansons de Noël et du jour de l’An. C’est encore au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts que s’est déroulé cet événement familial et qui se termine le 30 décembre.

Le spectacle s’ouvre avec des villageois qui commencent à s’animer et à prendre vie et se mettent à chanter à la manière des comédies musicales. C’est alors qu’on voit des garçons jouer au hockey dans le neige pour ensuite assister à une bataille de boules de neige. On voit toute la joie et la fébrilité dans cette scène.

Après cela, on comprend facilement que nous aurons droit à un spectacle de haut niveau avec des costumes d’époque, des classiques des fêtes qu’on aime toujours réentendre et des décors réussis. Et ces trois éléments réunis donnent un événement sans grand défaut. On apprécie aussi le fait que les chanteurs sont accompagnés de vrais musiciens et non d’une simple bande musicale. Car on augmente le sentiment d’authenticité et le côté magique, ces deux ingrédients doivent priver, et c’est ce qui arrive durant tout le spectacle.
(c)benoit rousseau_2015_quebecissime-7151

Crédit photo : Benoit Rousseau

Si vous n’aimez pas les chansons du temps des fêtes et du jour de l’An, vous risquez de vous ennuyer royalement! Car tous les classiques y passent comme La chasse-galerie, La cuisinière, C’est dans le temps du jour de l’An, Vive le vent, Minuit chrétien et bien d’autres. J’avoue que c’est l’interprétation de Minuit chrétien qui m’a jeté par terre. Il y avait dans la voix du chanteur une rage de vivre, une émotion vive qui allait droit au cœur. Et les paroles! Elles ont quelque chose de solennel et de sérieux. Chaque fois que j’entends cette chanson je deviens fébrile.

En ce qui concerne les tableaux, tout est bien agencé pour que les changements se fasses sans trop de problème et sans que les spectateurs s’en rendent trop compte. Et on voit que du temps a été consacré, car les décors ont l’air très réel et aident à rendre la scène plus vraie. Pour les comédiens, leur jeu est quand même assez crédible; on croit leur personnage quand ils arrivent sur la scène! Mention spécial à Marc-André Fortin, connu pour sa participation à Star Académie, qui rend bien vocalement la chanson La chasse-galerie. Et pour être honnête – parce qu’elles étaient plus entraînantes? -, j’ai beaucoup plus aimé les classiques pour le jour de l’An que ceux de Noël.

Rappelons que certaines vedettes québécoises dont Danielle Ouimet, Olivier Loubr, Ingrid Falaise et Shirley Théroux ont assisté à la première médiatique du 10 décembre.

(c)benoit rousseau_2015_quebecissime-7074

Crédit photo : Benoit Rousseau