Présenté en exclusivité lors des FrancoFolies de Montréal 2014, le populaire spectacle Fioritudes ne devait durer qu’une seule fois. Mais sa popularité a fait en sorte qu’une tournée de neuf dates dans la province a été programmée, et la première était vendredi au Théâtre Outremont.

L’oeuvre de Fiori et d’Harmonium est incontestable dans le firmament de la musique québécoise. C’est donc normal qu’un spectacle-hommage lui soit consacré, sachant que le chanteur a lancé un album éponyme en 2014. L’occasion était bonne pour que Antoine Gratton, Marie-Pierre Arthur, Catherine Major, Ian Kelly, Alexandre Désilets et Daniel Lavoie revisitent le catalogue musical de cette icône québécoise.

Installée à son piano, la jolie Catherine Major y va d’une interprétation très sentie et fort émouvante de La moitié du monde. Son ami Antoine Gratton reprend le flambeau pour une autre chanson en précisant que “Fiori est un artiste libre, un auteur libre. C’est ce qu’on célèbre ce soir”. D’autres musiciens se pointeront sur scène et la partagera parfois ensemble.

On retient Duodadieu, à l’origine chantée en duo avec Diane Dufresne, qui a vraiment enivré le public. Il faut dire que Marie-Pierre Arthur et Alexandre Désilets formaient une belle paire et donnaient un second souffle à cette pièce. Viens danser, toute en puissance, a juxtaposé les voix d’Alexandre Désilet et d’Antoine Gratton, deux univers disparates au départ, mais qui prennent ici tout leur sens. C’est l’automne chantée par l’interprète d’Emmène-moi qui a mis fin à la première partie.

Au retour, le public a eu droit à l’album Serge Fiori au complet. C’est Antoine Gratton qui a sonné le coup de départ avec l’immortelle Le monde est virtuel pour enchaîner avec la juste Crampe au cerveau. Cette deuxième partie s’est révélée plus forte grâce à la présence de Daniel Lavoie et Ian Kelly. L’auteur de Je voudrais voir New-York a insufflé de l’énergie dans le Théâtre Outremont avec Chat de gouttière, chanson inspirée par l’appel téléphonique d’un ami.

Mis en scène par le comédien Luc Picard, Fioritudes est un spectacle à ne pas manquer pour se rappeler le monument, l’avant-gardiste et le génie qu’était le musicien Serge Fiori. La tournée se poursuit présentement au Québec. Pour consulter les dates, cliquez ici.