Le flamboyant conteur de Saint-Élie-de-Caxton était en pleine forme pour ces belles retrouvailles avec son fidèle public à la salle Wilfrid-Pelletier. Sans délaisser ses histoires rocambolesques, Fred Pellerin a plutôt poussé la chansonnette. 

Toutefois, c’était mal connaître notre Fred Pellerin national! Il n’a pas fait que chanter. Tout au long du spectacle, il a parsemé ses interactions d’anecdotes complètement folles au point d’être parfois plus intéressantes que ses propres pièces. Les spectateurs ont bien ri de ses allusions à l’autoroute 40, du fait qu’il avait bu lorsqu’il a signé son contrat ou son fameux “Écoute-moi Montréal”.

Flanqué de Jeannot Bournival, Daniel Lacoste, Alexis Dumais, le musicien a livré une prestation fort réussie en proposant des titres comme Le grand cerf-volant, L’hymne du film La Guerre des tuques et Mille après mille de Gérald Joly. Le Caxtonien a invité les spectateurs dans son monde; et lorsqu’on l’entend, on a vraiment le goût d’en faire partie. Sa présence est chaleureuse, ses chansons résonnent comme des comptines. Bref, il a tout pour donner un show du tonnerre.

Un visuel épuré

Le décor est très simpliste, sans aucun fla fla. C’est une excellente idée, car le spectateur peut se concentrer sur les propos de Pellerin, sur ses aventures plus grandes que nature. En l’écoutant, on a vraiment l’impression d’être entre amis autour d’un feu. Comme si on faisait partie de la gang. C’est fait à la bonne franquette et c’est tant mieux ainsi.

Les éclairages sont choisis avec discernement et soutiennent les chansons qu’il présente à son public. Ils viennent envelopper son univers particulier, mais tellement réconfortant et doux comme de la soie. On en a eu la preuve avec la pièce Le musée du jamais vu.

Une tournée non prévue…

Le sympathique conteur a expliqué au public qu’il ne devait pas avoir de tournée à la base. En effet, Fred Pellerin ne savait pas qu’une “série de spectacles suit la sortie d’un disque”. Il l’a appris lors d’une soirée bien arrosée où il a paragraphé son contrat! Montréal était la 14e représentation de cette tournée de 49 dates, pas une de plus comme il l’a si bien dit.

Le natif de Saint-Élie-de-Caxton poursuit sa tournée aux quatre coins du Québec. Pour plus de détails, consultez sont site Web au http://www.fredpellerin.com/