Le célèbre couple des Morissette, Louis Morissette et Véronique Cloutier, a animé de mains de maître un gala drôle, absurde et diversifié le 13 juin dernier au Grand Théâtre de Québec  à l’occasion du ComédiHa! Fest-Québec.

Véronique Cloutier est arrivée sur scène seule et elle a eu une ovation quand elle a présenté son conjoint Louis Morissette qui a affirmé qu’il ne resterait pas derrière elle. Il a alors mis le paquet pour sa présentation : limousine, fans, entrée par l’arrière filmée.  Il a ensuite expliqué qu’il avait confié à Véronique la tâche de booker les artistes, ce qu’elle n’a pas réussi à faire correctement : au lieu de Lise Dion, elle a engagée Police Dion (un policier qui a rapidement eu le torse musclé nu et dont Véronique s’amusait à le caresser).

Au lieu du Cirque du Soleil, nous avons eu droit au Cirque du sommeil  avec  4 vieux (dont un était décédé durant les répétitions). Finalement, au lieu de Denis Coderre et Antoine Bertrand, on a eu droit à Phil Roy, humoriste qui a su se distinguer tout au long du spectacle avec ses mimiques toutes plus drôles les unes que les autres. Un beau numéro qui a donné le ton à ce spectacle électrisant.

© Loredana Beauchamp_Les Morissette_15

Le premier artiste solo à monter sur scène a été Mathieu Gratton avec un numéro ou il donnait la parole aux enfants avec un monologue composé des réflexions d’enfants. Ensuite, Patrice L’Écuyer a présenté un numéro sur les réseaux sociaux sympathique, mais pas à se plier en deux de rire. Daniel Grenier, l’un des membres fondateurs du groupe humoristique Les Chick’n Swell, a commencé son numéro avec la chanson « Pourquoi le drummer de KISS se maquille en chat? ».  Une chanson absurde qui a donné le ton à son numéro tout aussi absurde.

Il a même dansé avec une poupée qui tourne; un numéro savoureux, un de mes coups de cœur de la soirée. Puis, les deux animateurs sont revenus sur scène pour se faire interrompre par Katherine Levac, ma révélation de la soirée, qui tentait de faire éclater le couple et repartir avec Louis Morissette.  Véronique Cloutier est parti avec Phil  Roy de son côté. La première partie s’est conclue sur un numéro de Jean-Michel Anctil transformé en éducateur de garderie saoul issu des travaux communautaires.  Il a présenté plusieurs allusions sur les couples, le mariage et a même donné une collation avec du ritalin pour les enfants. Un excellent numéro avec un humoriste en pleine possession de ses moyens.

© Loredana Beauchamp_Les Morissette_09

La deuxième partie a commencé avec  Les Denis Drolet, qui sont entrés sur scène costumés en Véronique Cloutier et Louis Morissette.  Les vrais animateurs ont suivi. Ensuite, il y a eu une joute verbale et corporelle afin de voir qui était le « power couple » entre les deux.  Un numéro savoureux qui en fait rire plus d’un. Katherine Levac est revenue nous parler de son enfance et de son adolescence avec un humour noir, mais très drôle. Son humour un peu pince-sans-rire est tout simplement hilarant.  Un des grands moments de la soirée a été la revue d’actualité de Jean-François Mercier et Louis Morissette.

Plusieurs y ont passé : François Bugingo, Future Shop, le Cirque du Soleil, Joël Legendre et même Pier-Karl Péladeau, qui a reçu une montée de lait en règle de Jean-François Mercier. Un numéro drôle et bien ficelé. La soirée s’est terminée avec un numéro de séries d’adolescents à la Radio Enfer ou Watatatow avec Les Appendices et les deux animateurs de la soirée.  Une revue musicale qui présentait Véronique Cloutier qui cherche à se faire inviter au bal de finissants. Un excellent spectacle qui en a fait rire plus d’un. Un pur défoulement avec des artistes de talent.