C’est un André Sauvé tout en forme qui s’est amené sur la scène pour nous parler de la gourmandise, lui qui est loin de l’image qu’on se fait d’une personne gourmande! Ce troisième gala de sept était bien réussi dans son ensemble, même si certains numéros manquaient de tonus.

André Sauvé s’est aventuré dans la gourmandise en nous parlant des goûts salé et sucré, allant même jusqu’à nous parler d’huîtres. Ce qu’on aime de l’humoriste, c’est cette manière propre à lui de raconter ses anecdotes, d’expliquer certaines notions. C’est toujours fait avec intelligence et doigté.

Le premier invité de la soirée, Phil Roy nous a rappelé qu’il a déjà été plus gros — il a fondu de près de 60 livres — et qu’il se faisait souvent écœurer à l’école. On retiendra surtout les paroles de sa mère. Guillaume Wagner — qui est présent sur tous les galas — nous a parlé d’un aspect tabous de ce péché, soit la religieux. Bien qu’il ait maîtrisé parfaitement son numéro, on sentait que le public était chatouilleux devant ce sujet. Fidèle à lui-même, ce dernier ne s’est pas gêné pour mettre les spectateurs encore plus mal à l’aise.

Gala_JPR_Gourmandise_07

Mon coup de cœur est allé à Yannick de Martino, un humoriste dont je suis la carrière depuis ses débuts. Il y a quelque chose dans cet être que je n’arrive pas à comprendre. Son côté absurde vient nous toucher et est très rafraîchissant dans le milieu de l’humour. Son poème sur la goberge était magistral et complètement loufoque. André Sauvé est revenu sur scène pour nous parler des ustensiles de cuisine d’une manière fort intelligente qui a fait rigoler le public.

Ce n’est pas le cas des Denis Drolet qui ont offert un bon numéro, mais qui manquait parfois de mordant, de croustillant.  Une autre fois! Jean-François, connu pour sa grande gueule et ses propos francs, a proposé un sketch assez réussi, rappelant au public en début de numéro qu’il allait faire des jokes ce soir. Une belle allusion à ses démêlés récents dans les médias sociaux.

La sympathique Lise Dion, qui n’était pas apparue dans un gala depuis un bout, nous a parlé de ses excès sous tous ses formes. Les blagues étaient bien balancées avec de bons punchs, c’est pourquoi elle a offert finalement une prestation bien ficelée dans ce genre qu’on lui connaît depuis plusieurs années.

Gala_JPR_Gourmandise_014