En cette première journée d’Osheaga, je me suis dirigé vers la scène de la Montagne où jouais le sympathique George Ezra. Comme je l’avais vu la dernière au Centre Bell en première partie de Sam Smith, le jeune homme était dans une belle forme.

On adore la musique de George Ezra, car elle a un petit je-ne-sais quoi qui vient nous chercher et qui transparaît dans ses mélodies. Quand on le regarde, il a l’air un peu gêné. Ses compositions sont bien construites et on sent qu’il les livre avec aplomb et authenticité. Il a le tour de mettre le public dans sa poche!

Bien sûr, nous avons eu droit à son hit Budapest, mais aussi à d’autres chansons qui composent Wanted on Voyage. C’est aussi plaisant de voir que le jeune anglais de 22 ans n’est pas seulement qu’un bon chanteur, il est également un bon guitariste. Les autres musiciens qui l’accompagnaient ont su créer une vibe unique qui a été transmise à la foule.

C’est dans ces moments qu’on comprend rapidement qui le courant passe et je crois, à moins que je me trompe, que le courant a bien passé entre lui et son public. Comme lors de sa présence en février au Centre Bell, le Britannique a assuré et prouvé malgré son jeune âge qu’il est très solide.