Hier soir avait lieu la première médiatique de la comédie musicale Grease présentée à l’occasion de Juste pour rire au Théâtre St-Denis. Grease étant un classique cinématographique de l’époque raconte l’histoire d’amour entre un coureur de jupon, Dany et une sainte-nitouche, Sandy, qui se sont rencontrés au courant de l’été et qui se retrouvent à la même école durant l’année scolaire. À travers chansons et stepettes, ils apprennent à se redécouvrir.

Grease

De façon a cappella, la pièce commence sur une très belle et entraînante adaptation de We Go Together; le ton est alors lancé et l’excitation se fait ressentir. Malheureusement, l’ambiance est cassée par un dialogue un peu niaiseux et criard qui se veut un peu trop comique. En plus, nous avons droit à une adaptation mi-anglaise, mi-française de Summer Nights où le français est incompréhensible.

Mais ne vous arrêtez pas à ça! Car Grease s’adonne finalement à être une excellente comédie musicale parfaite pour Juste pour rire avec Jason Roy-Léveillée qui reprend le rôle de Dany de façon délectable et Annie Villeneuve, celui de Sandy, de façon candide, à l’image de son personnage. À noter aussi la meilleure performance de la soirée, celle de Gardy Fury en ange gardien, qui est parfaite, vraiment, et qui malgré un trouble de micro, est puissante.

Grease

Chapeau à Phillipe Touzel en Kenickie, son interprétation de Grease Lightning est remarquable, et disons-le, agréable à l’œil. Un peu moins de Normand Brathwaite et Jean-Marc Couture aurait allégé le tout et aurait été apprécié, mais c’est qu’une simple opinion.

Bref, un classique revisité avec quelques faiblesses mais surtout de grandes forces. Alors prenez-vous des billets et allez voir la comédie de l’été.