Guillaume Wagner est drôle et très cinglant dans son nouveau spectacle Trop Humain présenté en grande première à Québec à la salle Albert-Rousseau le 13 octobre dernier. On rit à se plier en deux, même s’il écorche au passage des homosexuels aux handicapés, de Richard Martineau à Michael Jackson. Il montre bien par son spectacle qu’il faut savoir rire de soi dans la vie. Il réussit merveilleusement bien à décrire la bêtise humaine sous toutes ses coutures.

Guillaume Wagner n’a pas eu peur d’animer la controverse avec Richard Martineau en le comparant à Adolf Hitler. C’est que, à sa première montréalaise, Richard Martineau avait quitté la salle après une blague sur lui. « Ça m’a même fait un velours personnellement. Mettons qu’Hitler et Eva Braun sont là, tu veux qu’ils quittent, parce que sinon, c’est comme si tu n’avais pas fait ta job », a-t-il dit. Il a renchérit : « Sauf qu’on ne peut pas comparer Martineau à Adolf Hitler. Mais c’est le genre de comparaison qu’ils font tous les jours dans leurs journaux. Alors, je m’en câlisse ». On voit tout de suite le ton du spectacle, mais il a su faire rire malgré ces quelques attaques de personnalités publiques. Il a même attaqué les journalistes à une première de presse, moi j’ai trouvé ça très drôle. Il faut savoir oser dans la vie et Guillaume Wagner le fait de mains de maitre.

© 2015 SébastienDion - www.sebastiendionphotographe.com

Il parle de sexe, égratigne la relation catholique, les homosexuels, les handicapés, Denis Lévesque, Michael Jackson (et les pédophiles), Éric Salvail, Guy Turcotte, Guy Cloutier et Yoan. Ce qui est intéressant, c’est que tout le monde passe dans le tordeur et qu’il rend le tout des plus comiques. Ses textes sont bien ficelés et interprétés dans la pure tradition du stand up comique avec juste son micro et un petit banc où il pose sa bouteille d’eau. Un tapis de gazon complète le décor très sobre.

La finale de son spectacle est tout simplement sublime. Il raconte un événement de son adolescence qui l’a marqué. Je n’en dirai pas plus pour ne pas dévoiler le punch, mais le fait de parler de sa vie pour terminer permet de s’assurer que tout le monde sorte avec le sourire et ça fonctionne. Un excellent spectacle à voir.

Guillaume Wagner sera de retour à la salle Albert-Rousseau en supplémentaire le 3 février 2016.
http://www.guillaumewagner.com/

© 2015 SébastienDion - www.sebastiendionphotographe.com