La formation américaine Huey Lewis and The News n’avait pas mis les pieds à Montréal depuis son spectacle au parc Jarry en 1986. Elle s’est reprise de bonne manière hier à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts en pigeant allègrement dans leurs succès des années 80.

En conférence de presse, qui a eu lieu durant la journée, le leader de la formation a montré qu’il était encore en forme et qu’il avait un bon sens de l’humour. Cette énergie positive s’est transposée dans les interventions avec le public. Il était de bonne humeur et était visiblement heureux de revenir voir son public montréalais après ces 30 ans.

Les Américains ont fait plaisir aux spectateurs en lui jouant les succès qui ont fait sa renommée dont I Want a New DrugThe Heart of Rock’n’Roll, jouée en ouverture, et The Power of Love comme rappel. C’était bien bien de se remémorer les souvenirs qui y étaient rattachés.

©Denis ALIX_HUEY LEWIS-003

À ma grande surprise, les gens dans la foule ont embarqué lorsque le collectif californien a interprète de nouvelles compositions Her Love Is Killing Me et While We’re Young. Je pensais que les gens auraient seulement le goût d’entendre les vieux hits des gars; mais non, ces derniers ont semblé avoir apprécié ces deux titres. Pour moi, ses nouvelles chansons comportaient de bonnes mélodies, mais sans plus.

Finalement, l’instant d’une soirée, la formation de San Francisco a proposé un menu aux saveurs des années 80 qui a ravi la salle, malgré quelques fausses notes du chanteur en cours de parcours. On souhaite juste maintenant que les membres ne prennent pas encore près de 30 ans avant de revenir nous voir!

©Denis ALIX_HUEY LEWIS-011