Mardi soir avait lieu la première médiatique du nouveau spectacle solo de Mario Tessier, Transparent. L’ancienne moitié des Grandes Gueules a proposé un spectacle sympa et honnête !

Si on est habitué aux humoristes qui ciblent tout, sauf eux, c’est totalement le contraire pour Mario Tessier. Ce dernier ne fait que des blagues sur lui ou presque et c’est tant mieux ainsi.

Il a commencé son second spectacle solo en nous disant pourquoi il l’avait appelé Transparent. Le titre vient d’une rencontre qu’il a eue avec le grand acteur Clint Eastwood. Il lui a demandé une photo et ce dernier lui a dit non. Après, il s’est toujours juré de rester transparent.

L’ancien animateur de radio a par la suite expliqué, avec honnêteté, que son deuxième spectacle était pour renflouer le premier qui avait été un flop financier. Voilà, Tessier avait mis la table pour une soirée fort sympathique et empreinte d’authenticité.

Plus tard, l’humoriste est revenu sur le fait qu’il avait 48 ans et qu’il trouvait très difficile de vieillir. « À 48 ans, mes érections, c’est comme un bœuf bourguignon ; si je veux être sûr d’en avoir le soir, faut que je me parte ça le matin », a-t-il lancé au public.

Il a également confié que depuis la naissance de ses enfants, il avait peur de la mort, et ce, même s’il voulait mourir à 100 ans. Il a rappelé toutes les mauvaises habitudes qu’il a prises et qui font que son espérance est très réduite.

Même si certains numéros étaient plus ou moins réussis, l’ancien animateur de radio a proposé plus de bons sketches. Il faut dire que Mario Tessier a vraiment les qualités d’un bon raconteur. On l’écoute sans détourner notre attention.

C’est à une soirée sympathique, sans plus, que l’ancien membre des Grandes Gueules nous a conviées.