Le traditionnel gala Humour Aveugle s’est tenu vendredi passé (oui, nous avons du retard) avec d’excellents humoristes qui nous ont fait rire encore une fois.

Cette année, c’est Mario Tessier qui était le maître de cérémonie pour cette soirée haute en couleur. Et honnêtement, il a fait du bon boulot, bien qu’il aille oublier son texte quelquefois.

Le premier à fouler la scène a été Arnaud Soly. Il a parlé de plusieurs jeux de société comme le « Trou de cul ». En faisant un lien avec Donald Trump, il a dit : « C’est le seul jeu où tu peux passer de trou de cul à président », ce qui a déclenché des rires.

Les Grandes Crues ont suivi avec un humour particulièrement osé et c’est comme cela qu’on les aime. Elles étaient grivoises et franchement ça faisait du bien aux oreilles.

Alain Choquette a proposé des tours de magie qui ont été saisissants et qui seraient, ici, un peu longs à expliquer. Le public a été surpris par les numéros et ces derniers ont prouvé que Alain Choquette est encore une fois le roi de la magie.

Lise Dion nous a proposé du matériel original qui se trouvera probablement dans son nouveau spectacle « Chu rendu là ». Si je n’étais pas certain au début, mes craintes se sont vite dissipées et la plupart des blagues ont eu le résultat escompté. Elle a abordé la soixantaine avec beaucoup de panache et de dérision. On sentait qu’elle était heureuse de retrouver son public.

Jean-Claude Gélinas est apparu sous les traits de Réjean de Terrebonne. J’ai été content de le voir beaucoup plus drôle qu’à son habitude. Ses blagues étaient plus « punchées » et j’ai beaucoup ri, ce qui dans son cas était plutôt exceptionnel.

Étienne Langevin a été une révélation pour moi. Son humour très vulgaire m’a beaucoup plu. Il me faisait penser, jusqu’à un certain point, à Mike Ward. Il n’était pas très « politically correct » et c’était parfait ainsi.

Philippe Bond a été excellent. Il a bien fait rire avec sa mère qui ne comprenait pas trop les textos. Bien que son humour soit assez conventionnel, il a une façon de raconter ses histoires hors du commun, un peu comme Michel Barrette.

Beaucoup d’humoristes et beaucoup de fun pour cette 31e édition du Gala Humour Aveugle.

Crédit photo de « Jean-Claude Gélinas », « Étienne Langevin »
et « Philippe Bond » : Gala Humour Aveugle