C’est mardi soir dernier (21 novembre) qu’Anthony Kavanagh a présenté son tout nouveau spectacle intitulé Show man – il était une fois Anthony Kavanagh, au Théâtre St-Denis 2. Après plus de vingt ans d’absence en terre québécoise et quelques apparitions sporadiques ici et là, l’humoriste peut se targuer d’avoir conquis l’Europe et peut maintenant nous revenir avec son bagage et son expérience hors du commun.

Bête de scène

Anthony Kananagh a toujours été un artiste flamboyant sur scène! Avec une aisance désarmante et un charisme inné, il a su impressionner par ses différentes aptitudes, par exemple son habileté en chant et en danse. Il a su nous captiver pendant près de deux heures sans entracte, et cela, sans jamais nous donner l’impression de « patiner », grâce à son excellent sens du timing!

Ayant comme prémisse sa propre mort, l’humoriste entre sur scène devant les spectateurs qui font office de nouvelles âmes prêtes à descendre sur Terre. C’est ainsi qu’il nous ouvre la porte sur son âme et ses réflexions sur la vie.

Dans son univers

Sa façon de passer du coq à l’âne lui est propre et le spectateur a souvent l’impression d’avoir manqué un mot tellement l’humoriste voyage d’une phrase à l’autre à une vitesse parfois difficile à suivre. Abordant des thèmes rassembleurs comme la vie, le bonheur, les sentiments, l’amour, la célébrité, la mort, les émotions, les différences entre les femmes et les hommes ainsi que la famille, Kavanagh mise juste et touche le cœur de centaines de spectateurs venus pour le voir « performer » après deux décennies passées à l’étranger.

Aussi, je ne peux parler de ses qualités d’humoriste sans souligner son incroyable talent de bruiteur… C’est lors de ses imitations et de ses sketchs loufoques qu’Anthony exploite le plus cet aspect, cela est vraiment amusant et bien réussi! Les moments où on a le plus ri sont clairement lorsqu’il nous a fait ses imitations d’accents haïtiens, qu’il nous sert de façon savoureuse tout au long du spectacle.

Mal ficelé

Bien que son spectacle soit brillamment porté sur scène, le manque de fluidité entre ses idées laisse parfois une touche de déception pour celles et ceux qui avaient de grandes attentes envers l’humoriste chevronné. En effet, bien que les thèmes abordés dans la première heure du spectacle soient bien amenés, les autres étaient bien moins imbriqués les uns aux autres.

Malheureusement, on se demande parfois où il souhaite aller avec ses propos et quel est le message qu’il désire faire passer. Somme toute, les idées générales du spectacle restent bien classiques et il aurait été intéressant d’aller un peu plus loin et de sortir des sentiers battus.

En effet, ses blagues douteuses sur les relations homme-femme ou bien celles sur Donald Trump semblaient tomber à plat. Serait-ce que nous en avons assez de ces sujets redondants? Peut-être que oui. Le manque de finesse dans ses propos ainsi que les thèmes peu créatifs de l’humoriste peuvent décevoir le spectateur avide de nouveautés à la recherche de nouvelles expériences en humour. L’artiste s’en tient à sa propre vie, sans aller en profondeur des choses, même si souvent le propos s’y prêtait bien.

Force est aussi de constater que le talent de l’artiste est néanmoins indéniable malgré le manque de profondeur de celui-ci. Si Kavanagh manque de substance, le charisme, la présence et le talent ne lui font certainement pas défaut. Finalement, la durée du spectacle aurait pu être écourtée d’une trentaine de minutes puisque la soirée était sans entracte.

Revirement de situation! Annulation de spectacles pour Anthony Kavanagh…

Bien que l’humoriste ait été extrêmement en forme mardi soir dernier, nous apprenons aujourd’hui qu’il reporte quelques spectacles pour des raisons de santé. En effet, l’humoriste souffre d’une cellulite infectieuse, d’une bursite septique et d’un streptocoque de type A.

Rien de très réjouissant! Du coup, il doit annuler quelques spectacles pour se permettre de recouvrer la santé. Le spectacle prévu le 24 novembre à Saint-Jean-sur-Richelieu ainsi que celui du 25 novembre à Valleyfield sont reportés au 4 et au 6 janvier prochain.

La tournée Showman – Il était une fois Anthony Kavanagh se poursuivra jusqu’en octobre 2018.

www.anthonykavanagh.com

Crédit photo : Claude Dufresne