Mardi soir avait lieu au Théâtre St-Denis la première médiatique du nouveau spectacle de P.-A. Méthot, Faire le beau et ce dernier a utilisé une recette qui a fait ses preuves.

En entrée de jeu, l’humoriste a parlé de ce qui fait jaser tout le Québec : sa fameuse perte de poids. Il faut mentionner que l’homme de la ville de Québec a tout de même perdu beaucoup de kilos, 70 livres, et cela lui va bien.

En raison d’une chirurgie au cœur, le sympathique P-A Méthot a dû prendre du repos. Il a rappelé au public que les meilleures émissions n’étaient pas diffusées durant le jour. Il a donné en exemple Ma vie à 600 livres. Son humour relativement à cette émission était corrosif.

Il a également raconté la fameuse opération où il a dû se faire enlever son troisième testicule. C’était le P-A Méthot que l’on connaissait avec son côté un peu plus vulgaire. Il a proposé quelques blagues en bas de la ceinture qui ont satisfait le public.

Ce qu’on aime de l’humoriste, c’est qu’il possède l’art de savoir raconter des anecdotes et des situations cocasses. Quand on l’écoute, on a l’impression qu’il est dans notre salon et qu’il nous parle directement. Le contact avec le public passe très bien et il y a une belle chimie.

Le segment où il a parlé des choses qu’il ne se force plus à faire à bien terminer le spectacle. Les blagues étaient plus relevées que celles qu’il a livrées en début de spectacle.