Il y a souvent de belles surprises dans les Gala Comediha ! et j’ai la chance d’avoir pu revoir Michel Courtemanche, un des humoristes qui a marqué ma jeunesse, de retour après vingt ans d’absence de la scène, ainsi que Michel Mpambara, de retour après 10 ans, lors du Gala Comediha ! animé de mains de maîtres par Billy Tellier et Mario Jean. De grands moments d’humour dans des numéros extraordinairement bien présentés.

Mario Jean et Billy Tellier ont montré une belle complicité dans leur animation du Gala. Les deux humoristes avaient déjà présenté un numéro en duo lors de l’édition 2015 de ComédiHa! Malgré leurs différences, ils ont su faire rire le public avec plusieurs numéros drôles et remplit de joie de vivre : un voyage de ressourcement où les deux humoristes étaient complètement opposés, les 25 ans de carrière de Mario Jean (avec le champagne qui a coulé à flot sur Mario), la sexualité de Mario et celle de Billy, bref des numéros qui ont fait rire le public.

Cependant, c’est le numéro sur le signe de la nostalgie qui a su le plus marquer la soirée. Un numéro regroupant des personnages marquants d’humoristes, mais interprété par un autre humoriste. Le célèbre camelot Tit-Guy Beaudoin, personnage de Mario Jean, interprété par son coanimateur, Billy Tellier, le personnage Priscilla (Jean-Michel Anctil), performé par P-A Méthot, le King des Ados de Réal Béland joué par Phil Roy et le personnage de Pierre Hébert, qui affirme « C’est vendredi, on fait l’amour! » joué par Réal Béland.

Un des grands moments de la soirée. Ce numéro était en fait l’introduction au numéro de batterie imaginaire de Michel Courtemanche qui a su faire rire aux larmes avec ses mimiques et gestuels. Il y avait aussi durant la soirée le retour sur scène de Michel Mpambara, dix ans après son diagnostic de bipolarité. Il présente un numéro sur la bipolarité et sur son parcours.  Il réussit à être à la fois drôle et touchant.

Entouré de plein d’humoristes

Mario Jean et Billy Tellier ont aussi réussi à s’entourer d’humoristes de talent, plusieurs bien établis, des grands retours et des humoristes de la relève. François Massicotte, François Léveillée, deux humoristes aimé par les gens de Québec, ont présenté des numéros sur la famille et la vie de couple. Francis Cloutier, ancien membre de  Chick’n Swell a aussi séduit par ses effets spéciaux.

Stéphane Poirier a présenté un stand up bien ficelé, alors que Réal Béland a fait revivre les coups de téléphone de M. Latreille chez une dame de 85 ans qui pensait prendre un rendez-vous pour ses ongles. Mathieu Cyr a parlé des modes et des générations alors que P.A. Méthot a fait rire avec son verbe impressionnant et divertissant. Mention spéciale à Étienne Dano qui a su parler de son ancien problème de jeu avec franchise tout en soulevant des rires.

Bref, un excellent gala avec des humoristes tous plus drôles les uns que les autres. Une soirée mémorable qui, je l’espère, sera le retour officiel des humoristes qui reprenaient si bien la scène devant nous, nous nous étions ennuyés de vous, Michel Courtemanche et Michel Mpambara…