Le dimanche 24 juillet, la salle Wilfrid-Pelletier accueillait le Gala Juste pour Rire opposant la gauche (Guillaume Wagner) et la droite (Guy Nantel). Plusieurs invités de marque se sont joints au gala fort en rebondissements tels que Adib Alkhalidey, Jean-François Mercier, Laurent Paquin et Julien Tremblay.

D’entrée de jeu, on pouvait voir que Guillaume Wagner et Guy Nantel allaient s’obstiner sur des sujets chauds de l’actualité, tels que l’avortement ainsi que le partage de la richesse. Mais les deux humoristes se sont entendus sur une chose : « Peu importe si tu es de gauche ou de droite. Une chose est sûre, c’est que tu vas te faire fourrer par le gouvernement ».

Lors de son stand-up, Guy Nantel a volé le show grâce à son humour percutant et parfois cinglant : « On (les humoristes québécois) a pas le droit de faire des jokes sur les enfants qui chantent comme des chaudrons … Hey, je n’ai pas donné de noms …. Mais, cessez vos jérémyades ».

Laurent cite Philippe Couillard en exemple

Laurent Paquin a aussi connu beaucoup de succès sur les planches en citant comme exemple la relation de Philippe Couillard avec son équipe de ministres : « Si tu ne vois pas les épais de ton bord (gauche ou droite), c’est que t’en fais partie ».

Malgré qu’il ne soit pas l’humoriste le plus connu du lot, Eddie King a fracassé la Place des Arts par l’entremise de cette blague : « Je suis jaloux de Joël Legendre. C’est un rêve pour moi de montrer ma kékette à un policier et de lui demander de me sucer. Et seulement s’en tirer avec une contravention ».

De son côté, Jean-François Mercier a fait fureur grâce au gag suivant : « La démocratie, c’est comme une danseuse. Dans le fond, elle veut juste t’amener dans l’isoloir. Tu le sais que tu te feras crosser. Dès que tu es sorti de l’isoloir, elle ne veut plus rien savoir de toi ».

Bref, ce fut une merveilleuse soirée avec de nombreux humoristes talentueux qui ont présenté des gags tordants et surtout politically incorrect.