Quoi de mieux que de célébrer son 25e anniversaire avec éclats et de s’offrir le Club Soda! Après avoir fait sensation lors du ZooFest en 2015 et en 2016, Jay Du Temple transportait ses deux différents spectacles devant une salle comble fort chaleureuse et festive. 

À l’aube de son spectacle , Jay Du Temple était fier d’avoir l’occasion de vivre son plus gros show de sa carrière : « Il n’y a rien que j’aime plus que de faire des jokes dans la vie. Pour moi, c’est un bel accomplissement et je vais m’en rappeler longtemps du 15 septembre 2016 ».

Dès son entrée sur la scène, Jay Du Temple a tout simplement mis le feu au parterre. On a senti tout l’amour de son public à son égard. Quel moment magique autant chez l’humoriste fort émotif à présenter son spectacle que chez les spectateurs. Du bonheur à l’état brut !

L’humour saisissant et parfaitement adapté à la génération X a plu aux spectateurs qui flottaient littéralement dans leur environnement. Racontant plusieurs anecdotes de son adolescence et de sa vie familiale, l’humoriste s’associe le public avec aplomb. Il réussit avec brio grâce à sa présence naturelle, son authenticité, son dynamisme, sa proximité avec son public ainsi que son bonheur d’être sur la scène. Bref, ce fut un franc succès sur toute la ligne.

Jay Du Temple, coup de cœur du ZooFest

Est-ce que le succès de son spectacle donne des ailes à celui qui a été le coup de cœur du public lors du ZooFest 2015 « C’est sûr que oui. Ce spectacle-là, c’est loin d’être une finalité pour moi. Je veux que ce spectacle grandisse et évolue afin qu’il devienne de plus en plus bon».

« Si l’année prochaine je suis capable de faire le Métropolis, on le fera ! Pour l’instant, j’en reviens juste pas et j’en suis vraiment heureux d’avoir fait salle comble », m’explique celui qui est confiant de son avenir sur les planches. D’ici là, vous pouvez le voir lors des Mercredis de l’humour (Mardis Gras)  à Gatineau et et Les Drôles de jeudi Chez Maurice à Saint-Lazare.

En première partie, son grand ami David Beaucage a laissé sa carte de visite au public. En incarnant quelques personnages sur la scène ainsi qu’en interprétant une petite chanson humoristique à la guitare, il a reçu de chaleureux applaudissements bien mérités.