Après avoir fait salle comble avec Ça arrête pu d’ben aller, Jérémy Demay remet ça avec son deuxième spectacle solo Vivant dans un Olympia de Montréal au maximum de sa capacité.

Dès les premières minutes, le public est charmé par la bouille sympathique du comique d’origine française. La musique joue dans les haut-parleurs et l’humoriste invite les gens à prendre part à la fête. Le ton de la soirée est donné et il enfile à grande vitesse son spectacle.

Son humour est authentique, bon enfant, fait avec beaucoup de franchise et vise souvent dans le mille. Pour montrer que Jérémy se tient à jour dans l’actualité, il a balancé une blague sur les inconduites sexuelles d’Éric Salvail révélées dans La Presse.

Les « mononcles » et les « matantes »

Bien sûr, l’animateur de Buzz sur les ondes de MusiquePlus ne joue pas dans le même registre de blagues qu’un Guy Nantel ; par contre, il le fait de manière fidèle et le public se retrouve dans ce qu’il dit.

On a l’impression de vivre toutes les situations amusantes qu’il raconte. Son quotidien semble être le nôtre. Quand il nous décrit son amour pour les « mononcles » et les « matantes » en voyage dans le sud, on se reconnait dans ses propos. Car on a tous été témoins d’un moment comme cela dans notre vie. On  connaît tous un « mononcle » ou une « matante ».

Interaction avec le public

Ses interactions avec le public sont senties et il met davantage les gens dans sa poche. On voit qu’il est capable d’improviser. L’humoriste en profite pour faire un câlin à un des spectateurs dans la salle après lui avoir demandé de monter sur scène.

Son numéro sur la mort porte à réflexion et est livré de manière convaincante. Ce sujet nous fait poser plusieurs questions.

À la fin, le coach de La Voix junior Alex Nevsky est venu faire son tour (de chant) pour interpréter une pièce en compagnie de Jérémy qui est en fait la chanson-thème.

L’humour du jeune de 34 ans est doux, soyeux, mais il frappe avec force au bon endroit.

Vivant sera à l’Olympia de Montréal jusqu’au 21 octobre. Il reviendra les 25 et 26 octobre. Quatre nouvelles représentations s’ajoutent, soit du 22 au 25 février 2018.