Il n’y a aucun doute, Julien Lacroix a su charmer son public mardi soir dernier lors de son premier spectacle solo au Monument-National intitulé Jusqu’ici tout va bien. Ne sachant trop à quoi s’attendre, les adeptes d’humour québécois étaient tous bien fébriles de découvrir quelle petite bête se cachait sous le nom de Julien Lacroix ! Et c’est une bête pimentée et énergique que nous avons eu le plaisir de découvrir.

Beau gosse talentueux…

Avec aplomb et indélicatesse, Lacroix nous a offert une soirée bien épicée par moments où son côté irrévérencieux s’est marié parfaitement à son look de « prince charmant » ! En effet, Julien Lacroix est un beau gosse, mais son talent transcende la beauté futile qui ne saurait suffire à son succès. Il est allumé, énergique et surprenant. On peut se lasser rapidement des belles gueules lorsque le talent n’est pas suffisant, on peut observer cela en 2019 avec toutes les téléréalités de ce monde.

Toutefois, Lacroix réussit à nous tenir en haleine et nous pousse à en vouloir toujours plus. Une blague n’attend pas l’autre : il nous mitraille sans relâche ! N’ayant que 26 ans, l’humoriste nous parle de sa vie « inventée » et nous présente sa famille dysfonctionnelle. Il aborde également le thème du couple, de la recherche identitaire et de sa passion pour le milieu artistique. Soyons honnêtes, ces thèmes ne sont pas novateurs et l’on peut franchement être déçus du contenu du spectacle SI on ne l’a pas vu, mais qu’on nous en fait un résumé. Mais une fois ce texte banal mâchouillé entre les dents de Julien Lacroix, cela devient une petite merveille !

 On ne sait trop si c’est ses tournures de phrases, ses accents toniques ou son sens du timing aiguisé, mais cela marche ! Ses sujets simplistes deviennent le théâtre de rires et de joie qui se partage au sein des spectateurs. Malgré la vitesse (parfois trop rapide !) des enchaînements de blagues, on réussit à garder les pieds à bord du bateau qui nous mène sur les eaux déchaînées de ses idées et de ses punchs surprenants, efficaces et parfois salaces !

Un début 2.0

Julien Lacroix a commencé sa carrière d’humoriste sur le Net. En effet, il s’est fait connaître grâce à ses capsules vidéo ! C’est d’ailleurs LE moment qui m’a fait rire le plus dans ma soirée : celui où il nous présente ses vidéos d’enfance alors qu’il n’était âgé que de 10 ans et qu’il s’improvisait conseiller en mode. Ce moment loufoque d’autodérision a su faire pleurer de rire les gens autour de moi et j’avoue avoir eu recours à quelques mouchoirs pour essuyer mes larmes… Quel moment magique !

Réchauffé

Bémol pour la fin du spectacle où Lacroix nous offre un rappel réchauffé. Décevant pour un premier one man show. Les fans savent tous que son numéro en franglais ne date pas d’hier. Ils auraient sans doute aimé se faire raconter quelque chose de nouveau afin de bien terminer la soirée. Dommage, puisque c’est avec des souvenirs de cette fin douteuse que l’on revient à la maison. Dans tous les cas, Jusqu’ici tout va bien demeure un spectacle très réussi qui prendra toute sa maturité avec le temps, tel un bon vin !

Vous pouvez aller découvrir ce nouveau talent dès aujourd’hui les deux yeux fermés !