C’est mercredi soir dernier (4 octobre) que Simon Leblanc présentait la première médiatique de son spectacle Tout Court sur les planches du Gesù, à Montréal. Retour sur cette drôle de soirée en tête-à-tête avec l’humoriste aux anecdotes insensées.

D’entrée de jeu, celui qu’on a découvert en 2010 grâce à En Route vers mon Premier gala nous avoue qu’il s’agit d’une supercherie. Selon son décompte, il en est plutôt à sa 150e représentation.

Pourquoi alors dire que c’est la première? « Pour attirer les gens importants », dit-il avec un sourire moqueur.

Ceux-ci se sont effectivement déplacés, la salle étant remplie de ses pairs et de représentants des médias.

Simon Leblanc, seul au micro

Tout court est le premier spectacle solo de l’humoriste qui avait d’abord partagé la vedette avec  François Bellefeuille en 2013 dans Union Libre. On le retrouve ici seul et sans artifices.

Il n’y a aucun décor, pas de musique, pas de mise en scène et pas d’entracte. Le but était de laisser toute la place au rire et aux folles histoires dans l’imagination du spectateur.

Un conteur efficace qui scanne un concombre

Pour rire, on rit. Simon Leblanc est un conteur efficace et son humour est très physique. On entre donc très vite dans son univers.

Pendant les 90 minutes que durent le spectacle, on le suit dans son quotidien à l’épicerie, en voyage, à la messe ou à l’hôpital avec l’impression d’y être aussi.

Impossible de contenir nos rires lorsqu’il scanne un concombre avec l’énergie du désespoir, qu’il se fait donner une raclée par sa planche de surf ou déboule les escaliers nu sous sa robe de chambre.

Le seul bémol de cette soirée est ce rire nerveux qu’il ne semblait pas pouvoir réprimer et qui est hélas venu casser le rythme à plusieurs reprises. Celui-ci était sûrement attribuable à ce soir de première. Heureusement, il s’est fait plus rare en fin de spectacle.

Humoriste au parcours atypique, Simon Leblanc n’a pas étudié à l’École de l’humour mais il y a enseigné! Ne faisant donc rien comme les autres, il poursuit la tournée de Tout court tout en étant en rodage pour son deuxième spectacle, Malade.