Pour célébrer le mois du souvenir, le Théâtre Jean Duceppe présente Ils étaient tous mes fils, une pièce se déroulant à l’époque de la guerre. C’est donc sur un discours du maire Denis Coderre remerciant les vétérans, leur famille et compagnie que l’on a été accueilli.

L’histoire se passe après la guerre, les soldats qui ont survécu sont déjà revenus pour la plupart, d’autres manquent encore à l’appel, mais il y a peu de chance qu’ils soient encore en vie. La famille qui est dépeinte dans Ils étaient tous mes fils est celle des Keller dont l’un des fils n’est toujours pas revenu après trois ans. L’histoire s’envenimera quand l’ex-fiancée de ce dernier débarquera à la maison pour venir se marier avec leur autre fils qui lui en est revenu, de la guerre. C’est alors que les vieux souvenirs et les erreurs du passé referont surface et nuiront au père de famille. La vérité sortira au grand jour et fera sombrer la famille.
DUCEPPE_tous_mes_fils_7_049v

Vous serez donc surpris d’apprendre qu’Ils étaient tous mes fils est comique et que la plupart des répliques laisse un sourire en coin. Une excellente histoire merveilleusement bien interprétée par des acteurs de talent. Michel Dumont et Benoît McGinnis, pour ne nommer qu’eux, donnent une performance remarquable en changeant d’émotion et montant le ton de manière tout à fait naturelle.

De plus, gros coup de cœur pour la scénographie qui représente à merveille un petit quartier paisible où tous les voisins se côtoient et connaissent les histoires des uns et des autres. Bref, allez voir la pièce au Théâtre Jean Duceppe présentée jusqu’au 5 décembre afin de vous divertir pleinement et de célébrer le mois du souvenir.