Le Upstairs sur la rue MacKay était l’endroit par excellence pour écouter et apprécier le chanteur canadien Matthew Barber ainsi que son invité de marque Justin Rutledge. Dès son entrée sur la scène, où était placé un piano, l’Ontarien déballe ses jolis morceaux aux accents folk acoustique et nous partage son univers par sa magnifique musique, par son vécu et par ses états d’âme.

Sur le moment, nous sommes assommés littéralement par ses mélodies et sa voix chaude qui nous attirent comme un aimant. On apprécie beaucoup l’aisance de Matthew Barber ainsi que de sa facilité à partager certaines anecdotes avec le public, qui était visiblement ravi de le voir.

En première partie de Matthew Barber, le Torontois Justin Rutledge est venu proposer lui aussi ses airs folk acoustiques auxquels se pose une voix riche en émotions. Ces compositions foutrement efficaces tourbillonnent dans notre tête. Celui qui a été nommé en 2006  le “Toronto singer-songwriter of the year” par le magazine Now et récipiendaire d’un Juno Awards en 2013 a ébloui les gens par sa prestation fort réussie et par sa présence simple mais bien sentie.

À la fin du spectacle, la reprise le succès The Sound of Silence par Simon & Garfunkel, où Justin Rutledge à rejoins Matthew Barber sur le stage, était un pur délice à nos oreilles. Nous avons tellement apprécié le spectacle que mon photographe et moi avons écouté le second spectacle donné à 22 h 15.