C’est un Jonathan Painchaud complètement en feu qui s’est présenté au Club Soda pour Coup de cœur francophone. Il était accompagné pour la circonstance de ses amis d’Okoumé – dont ses deux frères – ainsi que du groupe Mountain Daisies et d’un invité surprise. Flanqué de sa guitare, Jonathan Painchaud a passé en revue tous ses succès – et croyez-moi, il en avait –  en plus de  faire vivre de fortes émotions au public.

L’interprète Menteur a célébré deux choses : son 40e anniversaire et ses 20 ans de carrière. Le public, l’instant d’une soirée, a pu entendre Edge, Toujours rebelle, Les vieux chums, Pousse, pousse, mais aussi des succès d’Okoumé dont Europe, Le bruit des origines, Dis-moi pas ça. Le chanteur gaspésien Kevin Parent s’est joint au reste du groupe pour immortaliser la populaire À l’enfant que j’aurai.

Le public était le témoin privilégié de cette réunion unique et cela s’entendait par les cris et les retentissants applaudissements. La foule était nombreuse; probablement une des plus grosses de Coup de cœur francophone. On avait cette heureuse impression de revivre les années 1990; cette espèce de nostalgie d’une décennie révolue. Au milieu de sa prestation, il s’est permis de reprendre la mythique Mary Jane’s Last Dance de Tom Petty & The Heartbreakers.

Le chanteur et ses artistes invités étaient fiers d’être présents et de savourer ce moment grandiose; cela se voyait sur leur visage. En guise de rappel, il est revenu sur scène pour entonner Irresponsable, sûrement une des meilleures chansons d’Okoumé. Franchement, il y a bien longtemps que je n’avais pas vu un spectacle empreint d’authenticité, d’efficacité et de simplicité!