Mais quel mouche a piqué King Melrose? Wow! Le jeune homme a offert une prestation intense que je ne suis pas prêt d’oublier. L’artiste soul a confié la première partie de son spectacle à la chanteuse folk Josée Allard. Cette dernière possède une voix chaude et riche qui saura satisfaire vos oreilles.

Dès son entrée sur scène, la sympathique auteure-compositeure-interprète a séduit le cœur du public par ses chansons folk romantiques. Elle est énergique sur scène, elle a de quoi dans le ventre et l’exprime très bien avec les chansons de son maxi Day By Day. Quand on écoute sa voix, on ressent des influences de chanteuses appréciées comme Jewel, Sarah McLachlan ou Amanda Marshall.

Pour une de ses compositions, l’artiste s’est fait plaisir et a invité Elizabeth Blouin-Brathwaite – la fille du célèbre animateur Normand Brathwaite – à venir chanter avec elle. Il y aussi sa reprise du classique de Ben Harper, Steal My Kisses, qui était joliment réinterprétée, quoique proche de l’originale. Mais quand même, on sentait qu’elle prenait un plaisir fou à la jouer. Fait intéressant, le projet de la femme a été réalisé par le guitariste Pascal Dufour, ex-membre des Respectables.

Le King de Joliette et ses Princes du soul ont enflammé la scène et ont fait danser les jeunes femmes (qu’est-ce que vous voulez, les hommes étaient en minorité!). Et bordel que le chanteur et ses musiciens nous ont fait bouger sans arrêt! J’avais rarement vu un spectacle aussi riches en émotions qu’en musique. Sur des rythmes dansants, notre King de la soirée, dont le vrai nom est Sébastien Côté, a fait quelques petits moves sexy et a demandé aux gens de frapper dans leurs mains ou de danser avec lui.

La gente féminine ne s’est pas faite prier et s’est exécutée sur-le-champ! Les filles étaient comblées de bonheur, que dire de plus!  En plus de ses propres succès comme J’te parlerai pas et Sauve-moi de toi, le jeune homme de Joliette a repris à sa manière The White Stripes (Seven Nation Army), Ben l’Oncle Soul (Soulman), Michael Jackson (Billie Jean), Boule Noire (Aimes-tu la vie comme moi?) et The Bee Gees (Stayin’ Alive).