Vendredi dernier, nous avons été voir Dumas en plein rodage au Club Dix30 pour sa première montréalaise qui se fera pour les FrancoFolies. On a aucune idée si le spectacle aura des changements à sa mouture lors de sa “vraie” présentation. Mais ce qu’on a vu nous a plu énormément!

Je savais Dumas très cool, très sympa et je le savais aussi très créatif pour l’avoir eu en entrevue. Et c’est cela que le chanteur de Victoriaville nous a proposé pour son spectacle! Je n’avais rarement vu un show aussi intense en musique mais aussi en décibel! Il a vraiment fait subir une cure de transformation extrême à ses chansons, tellement que certaines d’entre elle je ne les avais pas reconnues! Elles avaient été adaptées pour faire « swigner » notre popotin sur la piste de danse! Tout le monde dans la salle s’est levé et a commencé à se déhancher aux sons « dances » et technos. C’était très enivrant comme soirée.

04

Si les chansons étaient écœurantes, même parfois meilleures que l’originale, c’est son petit côté entertaineur que j’ai aimé ! Dumas a une facilité à parler avec le public, à le mettre à l’aise et surtout à le faire embarquer dans son monde de fou, complètement disjoncté! Avec le guitariste Charles Robert et le batteur Pascal Racine-Venne, il forme une équipe du tonnerre qui ne faut que rehausser la qualité du spectacle. On voit vraiment que les 3 gars s’amusent et ont du plaisir ensemble, se laissant aller parfois à l’improvisation.Nous avons eu même droit à la version française du vieux tube de Lionel Richie All Night Long (All Night). Et que dire de ce rappel en acoustique qui permet de mieux entendre la jolie voix de Dumas. Je crois que c’est ce qui créer toute cette belle magie. Il ne faut pas le rater au FrancoFolies, car vous vous mordrez les doigts et ce sera tant pis pour vous!

16