Le dernier gala Juste pour rire sur la paresse animé par Guy Jodoin s’est révélé agréable dans son ensemble, même si certains numéros nous ont laissé sur notre appétit.

Bien que le numéro d’ouverture était bien pensé, structuré et amusant, il était trop long et nous a fait décrocher après quelques minutes. Par contre, on a apprécié la folie qu’il a dégagé lors de sa présence sur scène déguisé en girafe, pénis et laine d’acier. Ces déguisements nous ont rappelé ses années à Télé-Pirate au défunt Canal Famille.

Un des numéros qui m’a touché et qui sortait du lot était celui d’Eddy King, qui s’est demandé si les Noirs étaient paresseux. Ses propos étaient réfléchis et des images percutantes. Surtout sur les policiers américains qui tirent à bout portant sur la personne avant de demander les papiers d’identification. Pas de vulgarité, pas de sacres; tout était dans la simplicité et efficacité des propos.

EddyKing1

Le numéro à mi-parcours s’est révélé un des mieux réussis. En effet, Guy Jodoin se demandait comment utiliser le dentifrice restant dans un tube presque fini. Plusieurs humoristes comme Emmanuel Bilodeau, Philippe Laprise, Réal Béland, ect. sont débarqués pour lui dire comment ils faisaient pour ne pas gaspiller le dentifrice restant. On aura bien ri de voir Jacques L’heureux, l’interprète de Passe-Montagne se lever parmi la foule pour partager son astuce. Et que dire de Janine Sutto qui arrive en voiturette de golf! Très bon!

JanineSutto

Guy Jodoin a pu réaliser son rêve en finale en dansant sur Le lac des cygnes Tchaïkovski. Il y est allé de stepettes et mouvements bien exécutés dans des genres musicaux diverses. Avouons que la finale était beaucoup plus impressionnante que celle qu’on nous a offert lors des précédents galas! Finalement, le gala animé par Guy Jodoin a bien bouclé la boucle des galas!