Samedi 12 mars, 18h30, j’arrive enfin à l’espace Never Apart dans le merveilleux Mile-Ex. J’ai appréhendé cette soirée depuis plus d’une semaine. La soirée « Legend Series » ont présenté Carole Pope en miniconcert intime, suivi d’une entrevue avec Michael Venus, directeur exécutif du Centre Never Apart et de Bernie Bankrupt du groupe Lesbians on Ecstasy.

La légendaire Carole Pope… ce n’est pas peu dire. Elle a fait parti du groupe canadien avant-gardiste Rough Trade. Au court de sa carrière, la formation est devenue la coqueluche du monde intello-artistique de Toronto. Elle a collaboré, entre autres, avec le collectif General Idea et l’inimitable Drag queen Divine.

Les membres se sont frottés les coudes avec les Rolling Stones, David Bowie et Vivienne Westwood. Plus récemment, elle a collaboré avec Peaches, qui est une grande admiratrice de Carole Pope pour la chanson Lesbians in the Forest et elle a aussi participé à l’enregistrement d’une émission de la télésérie Transparent.

Il n’est donc pas surprenant de la voir ici se faire acclamer par ses fans et admirateurs dans cet espace artistique incroyable qu’est le Never Apart. Ce dernier est un OSBL déterminé à apporter un changement social et à ouvrir notre conscience spirituelle grâce une programmation culturelle d’envergure et d’impact mondial.

Récapitulation de sa carrière

Les admirateurs de Carole Pope se sont entassés tranquillement dans la petite salle destinée au concert intime. Carole a été accompagnée à la guitare par Marianna Flo du trio garage rock montréalais NOBRO. Elles ont interprété ensemble quelques pièces dont All Touch et Lesbians in the Forest qui est un clin d’œil sarcastique au « Michigan’s Women’s Festival » et qui m’a bien fait rire à plusieurs reprises.

La cerise sur le sundae a été High School Confidential, grand classique de Rough Trade, qui a propulsé Carole Pope au rang des icônes lesbiens avec ses paroles provocantes et grandement controversées au tout début des années 80.

L’entrevue a donner lieu à plusieurs anecdotes plus ou moins juteuses sur la vie privée de Carole Pope. On a appris qu’elle et Dusty Springfield ont eu leur premier rendez-vous amoureux ici à Montréal. On a eu droit aussi à une petite récapitulation des meilleurs moments de sa carrière, ce qui inclut sa participation au projet Tears are Not Enough.

Écriture d’une comédie musicale

On a aussi découvert qu’elle travaille présentement à l’écriture d’une comédie musicale. Un film sur sa vie est aussi en développement par la réalisatrice Stéphanie-Anne Weber Biron, qui était de la partie et qui nous a fait un bref résumé du projet à la fin de l’entrevue.

J’ai discuté avec Michael Venus à propos de la série « Legend » pour en savoir un peu plus long. « Cette série a été inventée pour célébrer les légendes vivantes qui ont ouvert la voie et apporté une contribution importante à l’art et à la culture. La série est fortement axée sur les personnes LGBT et il est aussi extrêmement important de célébrer les Canadiens. Au Canada, nous avons tendance à ne pas le faire trop souvent. »

J’ai aussi interrogé Michael sur qu’est qui fait d’une personne une légende. « Ce qui fait une légende pour moi, c’est une personne qui défie les conventions et mène la société de l’avant avec ses actions, ses talents et ses réalisations. Les gens qui ont ouvert les esprits et les portes, ceux qui on fait bouger les choses et inspirent les autres. »

La série a accueilli par le passé Mink Stole et Bruce Labruce. Le 14 mai prochain, ce sera au tour de Mado. C’est un rendez-vous à mettre à votre calendrier. Never Apart est un endroit à visiter absolument, car sa programmation événementielle et culturelle est plus que rafraîchissante. Et il s’y trouve aussi une piscine extérieure…