L’Éveil offre une incursion dans les tiraillements de l’adolescence qui combine magnifiquement la danse, le théâtre et les projections vidéo. Présentée au Périscope jusqu’au 10 octobre, la pièce  propose plusieurs tableaux sur les différents moments importants vécus entre l’enfance et l’âge adulte.

L’Éveil est né de la rencontre des travails de Marie-Josée Bastien de la compagnie Théâtre Les Enfants Terribles, qui signe la mise en scène et d’Harold Rhéaume de la compagnie Le fils d’Adrien Danse, qui signe les chorégraphies. Les textes de la pièce sont empreints de poésie et sont l’œuvre de Marie-Josée Bastien et Steve Gagnon. Dans un décor gazonné, les six comédiens danseurs : Jean-François Duke, Gabriel Fournier, Odile-Amélie Peters, André Robillard, Claudiane Ruelland et Ariane Voineau, propose de visiter les rites de passage de l’adolescence en paroles et en gestes.
L'Éveil_tous les interprètes_6_crédits Daniel Richard

Ils offrent des performances remplit d’émotions qui touchent au plus profond du cœur et des souvenirs.  Librement inspiré de L’éveil du printemps de Frank Wedekind écrit en 1881, la pièce propose l’éveil des sens, l’attraction des corps, les nous et les solitudes à travers les pulsions et des moments de la vie comme le départ d’un adolescent de chez ses parents. On y montre les premières fois, les désirs, les envies, les amours et une quête de conquérir ou fuir le monde.

La musique réalisée par Josué Beaucage est très présente et donne une portée encore plus grande à la pièce. Les projections vidéo sont réalisées par Eliot Laprise. Les comédiens offrent tous des performances extraordinaires. Le mélange entre la danse et le texte est fluide et offre un bon rythme qui touche le public. Une pièce à voir absoluement.

http://theatreperiscope.qc.ca/programmation/l-eveil
L'Éveil_tous les interprètes_4_crédits Daniel Richard