En attendant d’aller coacher de nouveaux talents pour la troisième saison de La Voix, le chanteur-imitateur a enflammé le FestiBlues International de Montréal. Le connaissant surtout pour ses hits radiophoniques, je dois avouer que je ne savais pas trop à quoi m’attendre et j’ai été agréablement surpris!  

Je dois lui concéder; il a parfaitement réussi sa mission : nous faire bouger et chanter. Je me suis même surpris à me trémousser sur certaines chansons. Mais bon mettons mon déhanchement de côté et parlons de sa prestation. C’est devant une grande foule conquise déjà d’avance que Marc Dupré s’est avancé sur la scène et a livré tout qu’une performance!

Pendant plus d’une heure, Marc Dupré a enchaîné succès après succès, et ce, au grand bonheur de la foule, visiblement heureuse d’être de la partie. Les gens tapaient dans leurs mains et chantaient à tue-tête. Avec Si pour te plaire, Un coup sur mon cœur, Rien ne finit jamais, Nous sommes les mêmes et Voyager vers toi –  qu’il a  écrit pour son fils – il était évident qu’on aillait passer une belle soirée. Même si deux artistes avaient déjà été dévoilés sur le site Web officiel, Jérôme Couture et Renée Wilkin, le chanteur s’est gardé une invitée surprise : Andie Duquette, qui a participé à La Voix. Ensemble, ils ont interprété quelques chansons dont la célèbre Life is A Highway, popularisée par le Canadien Tom Cochrane en 1991.

Le chanteur nous a rappelé qu’il a été humoriste dans une ancienne vie, car il ne s’est pas gêné pour faire quelques blagues qui ont plu à la foule. Il a expliqué, par exemple, qu’il avait composé une chanson dernièrement et qu’elle serait sûrement un hit! Le public a reconnu tout de suite le grand succès d’Avicii Wake Me Up.

Pendant la soirée, Marc Dupré a repris de grands succès en solo (Summer of 69 en imitant la voix de Bryan Adams), en duo (Just Give Me A Reason de P!nk et Nate Ruess de Fun.) ou en groupe (Ce soir on danse à Naziland de la comédie musicale Starmania). On a eu même droit à un medley très cool des années 80 comprenant entre autres I Love Rock ‘n’ Roll (Joan Jett and The Blackhearts), We’re Not Gonna Take It (Twisted Sister) et Footloose (Kenny Loggins) où les gens ont chanté religieusement ses succès immortels.

Évidemment, les artistes invités ont interprété chacun leurs propres succès avec Marc Dupré ou sans lui. Renée Wilkin a chanté d’une merveilleuse façon Comment je te dirai. De son côté, Jérôme Coutûre s’est très bien tiré d’affaires avec Goodbye Girl et Comme on attend le printemps. Finalement, une très belle soirée!