Le duo montréalais Milk and Bone s’est produit devant un Théâtre Corona Virgin Mobile plein à craquer. Plusieurs médias étaient présents pour cette rentrée montréalaise qui, ma foi, a été assez réussie dans l’ensemble.

Laurence Lafond-Beaulne et Camille Poliquin, qui compose Milk and Bone, a offert une pop-électronique plutôt sophistiquée, mais tout de même accessible qui a visiblement plu au public. Il faut dire que ce dernier attendait depuis près de six mois la venue officielle des deux filles. En effet, l’album Little Mourning était sur les tablettes dès mars.

14

Habillées complètement en noir, les deux filles ont déversé leur mélodies tout en douceur à une foule qui, curieusement, préférait parler que d’écouter! Car les chansons de Milk & Bone, même si elles sont plutôt calmes, ont du panache et de la consistance.  Mais ce soudain sentiment de vouloir parler pendant le performance s’est estompé. Nous avons pu alors tendre l’oreille et entendre de bonnes pièces comme Pressure et Coconut Water.

La scène, très dépouillée, sans artifice, donnait une dimension intimiste aux compositions de Laurence Lafond-Beaulne et de Camille Poliquin. On était fortement invité à prendre part à cet univers doux et presque serein. Les voix des deux complices ont également aidé à conférer au spectacle cette ambiance.
11

Juste avant Milk & Bone, ça été au tour de Geoffroy de faire son tour de chant. Avec une attitude très cool, le chanteur — qui vient tout juste de signer sur Bonsound — a fait résonner sa belle voix vaporeuse dans l’enceinte du Théâtre du Corona Virgin Mobile. Ce dernier a proposé un univers électro-pop organique aux refrains accrocheurs.

D’ailleurs, sa chanson You Say, qui joue en boucle sur plusieurs radios, a été rendue d’une belle façon. En écoutant ses compositions, on comprend rapidement pourquoi Bonsound l’a signé et on sait très bien qu’il aura un bel avenir musical devant lui. Rappelons que son EP Soaked in Gold sera lancé le 13 novembre prochain.
08