Le 26 août 2016, la célèbre formation punk Blink-182 était de passage au Centre Bell pour présenter son premier album sans Tom DeLonge derrière le micro. Toutefois, c’est sa première partie (A Day To Remember) qui avait volé la vedette avec sa prestance hallucinante sur la scène.  14 mois plus tard, la formation post-hardcore revenait en tête d’affiche au MTelus devant une salle comble.  Voilà, un show qu’on ne voulait pas manquer cet automne!

Après nous avoir servi des hits pop/danse/métal — genre les Backstreet Boys — en attente de la venue de la tête d’affiche, les musiciens ont monté la température dès leur arrivée sur la scène. C’est avec la magnifique All I Want que A Day To Remember a commencé à charmer nos oreilles.

En présentant de nombreux succès de son répertoire en début de prestation, ça n’a pas pris de temps avant que le party décolle dans le parterre. I’m Made of Wax, Larry, What Are You Made Of?, 2nd Sucks, Right Back at It Again et Paranoia … Chaque fois, les musiciens frappaient un coup de circuit et la foule s’éclatait encore plus.

Des lance-flammes, des confettis, des gros ballons, des papiers de toilette et la participation de Briton Bond (chanteur de Wage War) ont tous réussi à faire augmenter le niveau de décibel aux abords de la scène. L’énergie n’a jamais diminué et la foule était endiablée du début à la fin. En fait, Jeremy Mckinnon et sa bande n’ont jamais pris pour acquis ses fans à notre grand bonheur autant pour nos yeux que nos oreilles.

En rappel, A Day To Remember est venu présenter la pièce acoustique If It Means A Lot To You avec le sentiment inoubliable de créer un immense karaoké. Pour conclure, quoi de mieux que la percutante The Downfall Of Us All qui représente à merveille la prestance et l’intensité des Floridiens. Une chose est sûre : le quintette aime beaucoup plus Montréal que Fort Lauderdale.

Deux prestations complètement différentes en première partie

Le premier groupe a monté sur la scène a été Wage War. Et ça n’a pris que quelques secondes avant que le parterre s’enflamme au rythme de la musique. Avec son métal puissant, la formation californienne a cassé la glace de brillante façon au grand plaisir des spectateurs qui ont sauté dans des moshpits. Si je ne connaissais que deux chansons de son répertoire, j’ai été rapidement impressionné. Gageons que je n’ai pas été le seul à faire une belle découverte!

Ce fut un peu plus difficile pour la formation Moose Blood. Au départ, la recette semblait bonne et prometteuse avec son style emo et mystérieux. Toutefois, la foule n’a jamais « embarqué » dans l’aventure et ils n’ont jamais bu le sang d’orignaux (désolé pour le jeu de mots poche). Au moins, le public semble s’être amusé par lui-même en deuxième partie en faisant des lignées de bodysurfing. Malheureusement, c’est ce qu’on retiendra de cette prestation monotone.

Liste de chansons :

  • All I Want
  • I’m Made of Wax, Larry, What Are You Made Of?
  • 2nd Sucks
  • Right Back at It Again
  • Paranoia
  • Exposed
  • We Got This
  • Better Off This Way
  • End of Me
  • Have Faith in Me
  • Naivety
  • Highway’s Thinking About the End
  • The Plot to Bomb the Panhandle

Lors du rappel:

  • If It Means a Lot to You
  • All Signs Point to Lauderdale
  • The Downfall of Us All