Devant une foule chaleureuse, la charmante Amylie présentait son nouvel album en intégralité à son public qu’elle apprécie du fond du cœur. Le lancement de son troisième opus intitulé Les éclats avait lieu à L’Astral mercredi 18 mai. J’ai eu la chance de m’entretenir avec elle après sa performance.

Parce qu’elle avait envie de pousser au maximum ce qu’elle imaginait pour les arrangements, Amylie a décidé de réaliser elle-même son nouveau disque. « Toutefois, je ne l’ai pas fait tout seul. J’avais des musiciens qui ont donné beaucoup de leur talent ».

Inspirée par des thèmes qui lui tiennent à cœur, l’auteure-compositrice-interprète désirait être satisfaite de la réalisation de cet album durant toute sa vie : « Je m’imaginais plus tard et je me demandais si je serais fière de ce que je venais d’écrire. De plus, je voulais que mes textes soient les plus vrais et authentiques que possible ».

« Je trouvais que les éclats, c’était autant quelque chose qui brille que quelque chose qui se casse. Et c’est exactement ce qu’est mon album. On y retrouve des chansons introspectives ainsi que des pièces où je me défoule un peu », explique-t-elle à propos du titre de son troisième album.

Envie de se défouler

« J’avais envie de montrer concrètement sur la pochette que je me suis rapprochée de moi-même et par le fait même de mes fans. J’essaie d’aller droit au but sans trop inclure de poésie, celle-ci me permettait de m’évader et de me protéger. En fait, je me suis mis vulnérable », avoue l’auteure de la pièce L’amour à dos. 

Récemment, Amylie nous a offert L’amour à dos comme premier extrait de son disque. Sur cette chanson, la chanteuse a eu une soudaine envie de se défouler : « En même temps, j’avais envie de parler de quand on n’a jamais vécu l’amour. Comment peut-on le reconnaître quand on le vit ? On a une idée de ce que c’est mais concrètement – à l’exception des contes de fée – les références qu’on a, ce n’est pas clair. Ça fait souvent en sorte qu’on se trompe et je pense que je me suis trompée une couple de fois (rires) ».

Le 17 juin prochain, Amylie effectuera la première partie du spectacle de Yann Perreau au Club Soda durant les FrancoFolies de Montréal : « Je me sens fébrile et privilégiée à l’idée de collaborer avec lui. J’ai un petit scoop pour vous : On va sûrement faire des chansons ensemble. C’est sûr qu’on va passer une belle soirée et ça va être le fun ».

Si Amylie n’avait qu’une seule chose à dire à une personne qui aimerait découvrir son univers ? « C’est un album qui m’a permis de me défouler ainsi que de me découvrir. Je désire que ça fasse la même chose pour les gens, soit que ça leur permette de réfléchir. Sinon, simplement les divertir ».