Diplômée de l’École nationale de la chanson de Granby, Ariane Vaillancourt a lancé son premier mini-album intitulé Fig.1 vendredi dernier. Devant amis, famille et fans, celle qui a décroché plusieurs prix lors du Festival en chanson de Petite-Vallée en 2014 a su séduire son public lors du lancement qui avait lieu au Lion d’Or lundi le 24 octobre.

« Depuis que je suis toute petite, je vis en relation avec la musique. J’ai l’impression qu’on se communique et qu’elle est aussi une espèce d’échappatoire. À l’âge de 5 ans, je voulais devenir chanteuse. J’ai commencé à écouter du Beethoven, à jouer du piano classique, à chanter et à écrire des chansons. J’ai fait ma première composition au piano à l’âge de 7 ans, mais je n’osais pas chanter à cette époque », admet celle qui est influencée, entre autres, par Ariane Moffatt, Daniel Bélanger, Half Moon Run et Patrick Watson.

Après son passage à l’École nationale de la chanson de Granby, Ariane Vaillancourt a réalisé que ce n’était pas nécessairement dans un band qu’elle trouverait sa place : « J’avais peut-être besoin d’autres choses que la basse, guitare et batterie. J’avais envie d’imaginer qu’est-ce que je voudrais faire dans mes chansons. Et c’est ce que j’ai fait ce soir, j’ai imaginé et j’ai composé par la suite ».

Inspirée par le classique

Profondément inspirée par le classique et la musique de films, Ariane a réussi avec brio à envouter son public dans son univers cinématographique : « C’est un album à écouter du début à la fin. J’aime mieux qu’on y rentre tranquillement et qu’on se laisse emporter. C’est sûr qu’il a une grande place pour ma voix parce que je trouve qu’elle est un instrument en tant que tel. En fait, Fig. 1,  ce sont 7 tracks, 5 chansons, 5 petits univers. Mais, qui bout à bout fait un film ».

Après avoir présenté le fruit de son travail, Ariane avait déjà l’impression que son lancement était un souvenir : « Je ne peux pas faire de la musique toute seule dans mon salon. J’ai besoin de la partager et j’ai eu l’impression que j’avais une belle réponse de mon public et je me sentais bien accueillie. Je suis comme émue, mais j’ai travaillé fort pour ça. Bref, je suis contente de voir les gens qui sont là pour célébrer avec moi ».

En conclusion, Ariane Vaillancourt a dévoilé sa description du succès : « Que ma musique puisse vivre, que je pourrais continuer à en faire et qu’elle touche les gens ».