Samedi 4 juin, quatre formations punk pop-rock québécoises chantant dans la langue de Molière s’étaient donné rendez-vous au bar Le Belmont. Third Place, Royal Hills, The Maxwells et Bridgeway se sont enchaînés sur la scène devant une foule en constante évolution.

Avec ses mélodies punk pop, la formation Bridgeway a présenté plusieurs chansons de son premier opus intitulé Watcha Want From Me telles que la pièce titre Smile et Sing It Louder au grand plaisir des spectateurs.

Mon coup de cœur de la soirée fut la présentation de leur grand succès So Far Away qui a su faire chavirer les cœurs dans la foule entassée près de la scène. Évidemment, ce fut une prestation magistrale offerte par les cinq musiciens.

En plus de nous présenter leurs compositions, les talentueux membres du groupe ont interprété deux succès rock, soit Fly Away (Lenny Kravitz) ainsi que The Middle (Jimmy Eat World). Je trouvais la performance de ces deux extraits supérieure à ce qu’ils avaient présenté lors de leur spectacle du 15 mai dernier au bar Le Ritz PDB. Bravo les gars !

Avec Hedley comme principale influence, il ne fallait pas s’étonner d’entendre un de leurs nombreux succès lors de la soirée. Raph Pilon, chanteur de Bridgeway, s’est installé seul au piano électrique afin de nous interpréter la douce mélodie For The Nights I Can’t Remember. Quoi de mieux pour plaire aux demoiselles conquises et clore leur magnifique prestation ! D’ailleurs, nous avions interviewé le groupe sur ses futurs projets.

The Maxwells réchauffe la place

La formation The Maxwells a réchauffé la salle avec du bon rock efficace juste avant Bridgeway. La pièce ayant eu nettement le plus de succès a été I Don’t Care. Les spectateurs étaient heureux de chanter avec le groupe. Réceptif, le public s’est tranquillement lassé de la musique du groupe montréalais et aurait certes préféré une prestation écourtée de deux ou trois chansons. Les musiciens n’ont pas hésité à descendre du stage. On a même vu quelque chose qu’on ne voulait pas voir…

Quant au groupe indie rock Royal Hills, elle a su faire plaisir à un groupe de jeunes mordus de sa musique. C’est Third Place qui a eu la tâche d’ouvrir la soirée.  La formation a offert une solide prestation, mais le groupe a passé presque inaperçu vu qu’il n’y avait que très peu de spectateurs dans la salle à ce moment.

Une soirée qui a donné une belle vitrine à des groupes punk pop-rock québécois!