Après le succès de Beatles Story Band et d’American Story Show, Mike Gauthier récidive avec la présentation d’un nouveau spectacle rendant hommage à la musique britannique. Durant 150 minutes, on flotte en bateau jusqu’en Angleterre avec Yvan Pednault, Jérôme Couture, Renée Wilkin et Pascal Dufour.

Le spectacle présente des valeurs sûres comme The Beatles, The Rolling Stones, Queen, Pink Floyd, David Bowie, Led Zeppelin, Deep Purple, Elton John, Genesis et Sting et j’en passe. L’Angleterre n’a rien à envier aux États-Unis pour la qualité de ses œuvres musicales et de l’impact de ses artisans. En plus de mettre en valeur ce pays avec une riche histoire musicale d’hier à aujourd’hui, le quatuor a diverti le public avec un registre fort varié … allant même jusqu’à chanter du Black Sabbath.

Si l’on parle de classiques, il ne faut pas oublier nos plaisirs coupables! Spice Girls, Frankie Goes To Hollywood, New Order, Bee Gees, Samantha Fox et Wham! Plusieurs demoiselles se sont levées de leurs sièges afin de danser en s’exclamant : « C’est ma toune ! »

Lorsqu’ils ont présenté une chanson de Joe Cocker, Yvan Pednault et Jérôme Couture ont débarqué de la scène pour aller demander la main de spectateurs éblouis dans les circonstances. À ce moment, on a senti un « boost » d’adrénaline et d’interaction de la foule.

Curieux choix

On pouvait lire dans le ciel que Renée Wilkin interpréterait un succès d’Adele, mais le choix de la pièce laissait à désirer. Au lieu de Skyfall, elle aurait dû chanter Hello ou Rolling In The Deep. Peut-être que le directeur musical désirait faire un clin d’œil rapide à James Bond ? Quelques fois, j’ai sourcillé sur le choix d’une chanson d’un artiste en particulier comme Stop (Spice Girls), High and Dry (Radiohead), Time (Pink Floyd) et Starting Over (John Lennon).

Quels sont les deux artistes que le public a été le plus étonné d’entendre durant ce grand spectacle musical ? Mumford & Sons (I Will Wait) et Snow Patrol (Chasing Cars), deux pièces servies à souhait par Jérôme Couture.

En revanche, on a été surpris de ne pas entendre des chansons de Coldplay, d’Ed Sheeran, de Blur, d’Iron Maiden, de Muse et de Bush. Honnêtement, je comprends d’avoir parfaitement misé sur les grands classiques de l’Empire britannique durant ses années de gloire. Toutefois, ses deux premiers artistes ont eu un énorme impact sur l’univers musical international. Et comment oublier Song 2, un des plus grands hymnes rock des années 90 ?