Lundi dernier, le Centre Bell a été témoin d’un spectacle fort en émotions : celui de la chanteuse « enchanteresse » Florence + The Machine. Malgré le fait que la salle n’était pas remplie, le public constitué de fans fidèles (je m’inclue dans ce groupe !) était au rendez-vous.

La soirée a bien commencé avec l’arrivée de l’auteur-compositeur-interprète britannique Blood Orange. Accompagné de son talentueux groupe, ce dernier a su donner un souffle soul/RnB à la soirée en interprétant certaines de ses chansons les plus écoutées, comme You’re Not Good Enough et It Is What It Is.

Le moment tant attendu est ensuite arrivé : la performance de Florence Welch. Celle qui, depuis une dizaine d’années, fascine son public grâce à sa voix singulière et ses chansons émouvantes est apparue dans un décor fait de grandes structures de bois. Simple et magnifique, elle semblait prête à livrer une grande performance.

Forte et vulnérable à la fois, elle a enchaîné ses plus grands succès ainsi que certaines chansons de son dernier album, High as Hope. Après avoir commencé par les deux premières chansons de son dernier opus June et Hunger, elle est revenue à ses racines pour interpréter Between Two Lungs, un coup de cœur des fans tiré de son premier album Lungs, paru en 2009.

En exprimant qu’elle se sentait en communion avec son public, un lien solide entre elle et lui a semblé se tisser. L’ambiance était lumineuse et donnait l’impression de se sentir chez soi. Elle a alors continué de passer par une grande gamme d’émotions en passant par des chansons de son album un peu plus sombre How Big, How Blue, How Beautiful et par des mélodies portant espoir, comme Shake It Out, avec laquelle elle a terminé le concert. Elle a même offert une prestation de la chanson Jenny of Oldstones, écrite pour la toute dernière saison de la populaire série télévisée Game of Thrones.

Je suis loin d’être partie bredouille du spectacle ; aimant la musique de Florence depuis plusieurs années, j’ai été grandement impressionnée par son courage, par son talent et par sa passion pour la musique.