Lors du dernier Gala de l’ADISQ, Daniel Bélanger a raflé la prestigieuse catégorie du spectacle de l’année — auteur-compositeur-interprète. Alors, c’était tout légitime qu’il soulève les foules aux Francos de Montréal le mardi 12 juin. Une soirée bien couronnée!

Après le succès d’Éric Lapointe le samedi 9 juin, le parterre du Quartier des spectacles s’est encore rempli à vue d’œil. Pour un mardi soir, il faut l’admettre que c’est un gros tour de force d’attirer autant de gens pour faire un gros party musical de deux heures.

Comme il l’a fait lors de sa rentrée montréalaise en avril 2017, Daniel Bélanger a commencé d’entrée de jeu par un extrait de sa récente palette Paloma, soit Tout viendra s’effacer. On ne doute pas une seconde que l’amour des Montréalais envers l’auteur-compositeur-interprète s’est effacé au fil du temps. C’est un artiste qui se renouvelle sur chaque album, ses fans demeurent toujours aussi suspendus à ses lèvres et à sa plume.

À défaut d’avoir des éléments pyrotechniques afin d’impressionner la foule, les musiciens nous jettent à terre par leur simplicité et leur talent musical. Le show est très bien rodé et on sent que le chanteur de 56 ans est en plein contrôle de la situation.

Durant la première partie du show, l’artiste a attaqué principalement 3 œuvres, Quatre saisons dans le désordre (1996), Rêver mieux (2001) et Paloma (2016). J’étais surpris — en toute honnêteté — de ne pas voir de chansons de Les insomniaques s’amusent (1992) dans la « setlist» officiel, mais finalement Bélanger nous a réservé des surprises à partir de l’avant-dernière chanson prévue, soit en interprétant Opium.

Lorsqu’il a joué la pièce Rêver mieux, il a touché le cœur des Montréalais qui lui a servi une incroyable ovation. On a senti le chanteur totalement submerger par l’amour des Montréalais. Avec ce moment chargé d’émotions, vous pouvez deviner que le peuple en redemandait lorsqu’il a quitté la scène vers 22 h 30.

Après avoir proposé En mon bonheur (Tout toi me manque) et Paloma, Daniel Bélanger est revenu pour un deuxième rappel. Cette fois-ci, l’auteur-compositeur-interprète est revenu seul avec sa guitare afin de jouer ses mégasuccès La folie en quatre et Sèche tes pleurs. Quoi demander de mieux que de finir un spectacle d’une telle envergure en fredonnant les paroles «J’t’en prie sèche tes pleurs» ou «Sèche tes pleurs ma sœur» en retournant chez soi ?

Liste de chansons :

  • Tout viendra s’effacer
  • Chante encore
  • Sortez-moi de moi
  • Les temps fous
  • Tu peux partir
  • Fous n’importe où
  • Dans un spoutnik
  • Intouchable et immortel
  • Il y a tant à faire
  • Métamorphose
  • Ère de glace
  • Te quitter
  • Rêver mieux
  • Le parapluie
  • Le fil

Premier rappel :

  • En mon bonheur (Tout toi me manque)
  • Paloma

Deuxième rappel :

  • La folie en quatre
  • Sèche tes pleurs