Le vendredi 7 octobre, le premier disque du chanteur Émile Bilodeau sera enfin sur les tablettes. Pour célébrer l’arrivée de Rites de passage, l’artiste avait invité sa grande famille et ses nombreux admirateurs pour son lancement au Lion d’Or. Une chose est sûre, le jeune talent possède la même folie musicale qu’un certain Dédé Fortin, rien de moins !

En quelques secondes seulement, Émile Bilodeau a transporté la foule dans son univers folk pour le moins particulier. Avec sa plume singulière, l’auteur-compositeur-interprète attire rapidement notre attention autour de ses textes.

« Dans ma vie, j’ai connu des hauts pis des bas … J’ai reçu des zéros et des A … J’ai reçu des gauches et des droites … Suite à des débauches maladroites … Mais j’me souviens d’absolument rien … À part qu’j’ai jamais été bright … Et que j’aime caler des Coors Light », extrait de la pièce Tu me dirais-tu.

Ce n’est pas tout loin de là, Émile Bilodeau, âgé de seulement 20 ans, dégage une belle énergie sur la scène. Il n’a aucunement peur du ridicule en faisant quelques grimaces de gauche à droite en début de prestation. Certes, sa mission est d’avoir du plaisir et de rendre la pareille à son public. Bref, cette même folie musicale dont le chanteur des Colocs en était le roi.

Émile Bilodeau s’entoure de grands

« Une autre fusillade a éclaté … Et les malades ne savent pas où aller … Heureusement, les seuls qui sont touchés … Sont ceux sous le seuil de la pauvreté … Comme si … La vie … Était un domaine privé … Pour les amis du banquier … América, América … Les gens sont stigmates … Et l’argent est à droite … América, América », extrait de la chanson América qu’il a dédié à notre grand ami Donald Duck.

Réalisé par nul autre que Philippe B (Les Sœurs Boulay, Groenland), Rites de passage comprend de grosses pointures aux instruments. En plus de retrouver Philippe B aux guitares électriques, Pierre Fortin (Galaxie, Mara Tremblay), Michel-Olivier Gasse (Vincent Vallières et Saratoga) et Alexis Dumais (Bernard Adamus, Loco Locass) sont aussi en vedette sur le disque.

Je vous recommande fortement d’écouter son premier extrait J’en ai plein mon cass. Vous allez probablement tomber amoureux de Émile Bilodeau, qui a été finaliste au Festival International de la chanson de Granby en 2014.

Liste des chansons :

  • Tu me dirais-tu
  • Crise existentielle
  • J’en ai plein mon cass
  • Amour de félin
  • América
  • Je suis un fou
  • Ça va (Rappel)

Crédit photo : image principale / Leolo
Crédit photo : en spectacle / Beatrice Flynn