Quoi de mieux que de voir un groupe qualifié — par certains — comme un band d’aréna rock dans un amphithéâtre? Avant de parvenir à la Place Bell le 2 février, il a été de passage 6 fois au Métropolis ainsi qu’au Stade Uniprix lors de sa dernière visite en sol québécois. Les membres ont fait leurs devoirs!

On sait que le nouveau virage musical, depuis deux disques, de Bring Me the Horizon ne fait pas l’unanimité au sein de ses fans. Si la fébrilité flottait dans l’air à l’aube de la prestation musicale, les Britanniques ont sûrement donné quelques sueurs froides aux spectateurs d’entrée de jeu en proposant I Apologise If You Feel Something, une mélodie qui est loin du registre que les gens affectionnent.

Dès que les premiers riffs de Mantra ont été ressentis dans la Place Bell, tout est revenu dans l’ordre. Des confettis ont été propulsés dans l’air et les mosh pit grouillaient d’activité. De son côté, le chanteur Oliver Sykes demandait déjà la création d’un circle pit. Par la suite, le groupe a mis l’accent sur l’album Sempiternal et ses puissants hits Sleepwalking, Shadow Moses et Can You Feel My Heart au grand plaisir de tout le monde.

Bien que le groupe a évolué vers la pop sur Amo, paru le 25 janvier, il a livré une version plus heavy des pièces de ce récent opus. En fait, c’est surtout l’interprétation de Wonderful Life qui n’était pas piquée des vers.

Si la soirée a été un franc succès dans son ensemble, l’interprétation de Drown m’a laissé quelque peu perplexe. Elle était un peu décousue dans le contexte acoustique, bien que l’implication de la foule a été omniprésente lors de son refrain. À défaut de trasher, les membres actifs du mosh pit se sont assis par terre afin de ramer…

Dans mes récents shows à la Place Bell ou au Centre Bell, les effets pyrotechniques étaient laissés de côté. Cette fois-ci, les nombreux spectateurs étaient servis à souhait avec des jets de fumée et des jeux de lumière hallucinants.

En rappel, le parterre était littéralement en feu lors de la présentation d’un medley de chansons old school qui comprenait The Comedown, (I Used to Make Out With) Medusa, Diamonds Aren’t Forever et Re : They Have No Reflections. Pour conclure en beauté, Bring Me the Horizon a joué son grand succès rock Throne sous une pluie de confettis.

Liste de chansons :

  • I Apologise If You Feel Something
  • Mantra
  • The House of Wolves
  • Avalanche
  • Sleepwalking
  • Wonderful Life
  • Shadow Moses
  • Nihilist Blues
  • Happy Song
  • Can You Feel my Heart
  • Follow You
  • Medicine
  • Antivist
  • Drown

Liste de chansons en rappel :

  • Doomed
  • The Comedown/(I Used to Make Out With) Medusa/Diamonds Aren’t Forever/Re: They Have No Reflections
  • Throne