Five Finger Death Punch a offert tout un spectacle aux amateurs présents durant son spectacle au Centre Vidéotron le 26 septembre dernier. La puissance vocale d’Ivan Moody n’a pas défailli. En interaction constante avec le public, le groupe originaire du Nevada a offert une solide performance à ceux qui avaient fait le déplacement.

Avant son show le chanteur de Five Finger Death Punch, Ivan Moody, avait promis d’offrir un spectacle mémorable. C’est une promesse tenue !  Il a d’ailleurs mentionné que la foule présente était la plus bruyante de toute leur tournée au Canada. Il n’en a pas fallu plus pour que le groupe soit acclamé une fois de plus.

Dynamique et originale, la formation a entonné ses plus grands succès en faisant participer le public et en lui offrant des cadeaux : pics de guitare, battes de baseball, chandails…

Five Finger Death Punch aborde la présidentielle

Le chanteur s’est d’ailleurs amusé à faire allusion au combat ultime pour la présidentielle entre Hillary Clinton et Donald Trump avant d’entamer l’un de leur succès : Wash It All Away.

Même si la salle n’était pas pleine à craquer, les groupes ont tout de même présenter des performances à la hauteur des attentes des spectateurs. Aucun spectateur ne s’est plaint des prestations offertes durant les quatre heures de spectacle. Le plaisir était bel et bien au rendez-vous pour un lundi soir !

Papa Roach se donne entier

Le groupe californien a encore une fois de plus conquis son public. Debout dès les premières chansons, le public a chanté et crié les plus grands succès de Papa Roach. Jacoby Shaddyx était énergique du début à la fin en s’incrustant même dans la foule. Tout en chantant, ce dernier est allé dans les gradins et au parterre pour rencontrer ses fans de plus proche. La foule visiblement conquise a continué à chanter et à danser sur le rythme alternatif de ce groupe mythique. Papa Roach a d’ailleurs terminé sa performance avec l’un de ses plus vieux succès : Last Resort.

Influence des années 80 avec Sixx:A.M.

Originaire du Nevada, Sixx:A.M. de Los Angeles, a totalement soulevé la foule du Centre Vidéotron et a bien réchauffé la salle avec son dynamisme et ses rythmiques. Les musiciens, les chanteurs et les choristes ont sans doute réussi à ramener une partie des années 80 dans l’amphithéâtre grâce à l’influence de certains groupes mythiques comme Mötley Crüe.

Courte présence de From Ashes to New

Originaire de la Pennsylvanie, la formation a fait une courte apparition durant le spectacle. Durant une quinzaine de minutes, les membres de From Ashes to New ont joué quatre chansons de leur répertoire. C’est en terminant avec Stay This Way que le groupe a commencé à réchauffer le Centre Vidéotron.