Après avoir connu un énorme succès avec l’hymne rock Song 2 (Blur) en 1997, le chanteur Damon Albarn a caressé un nouveau projet d’un band virtuel. Dix-sept ans plus tard, il visitait le Centre Bell pour une deuxième fois avec son projet Gorillaz. Devant une foule de 9 004 spectateurs, le groupe a réussi sa mission de nous divertir en ce mardi 9 octobre.

C’est avec des gros Hello clignotant sur l’écran que la prestation musicale de Gorillaz a commencé sur le coup de 21 heures. Sur scène, on a pu retrouver Damon Albarn, deux guitaristes, un bassiste, deux batteurs, un claviériste, six choristes et des techniciens… sans oublier les rappeurs invités qui se sont joints à la fête.

Si on aime les animations de l’univers « Gorillaziens », on est aux anges. En présentant des vidéoclips en arrière-plan, on peut se commémorer les célèbres petits personnages qu’on a découverts en 2001.

La complexité des animations et la mise en avant du projecteur vidéo ne permettant pas d’improvisation des musiciens sur scène, c’est un beau défi relevé avec brio par Damon ainsi que les doublures des personnages.

Un petit bémol : quand une pièce n’a pas de vidéoclip, on a droit à un visualizer, ce qui m’a fait un peu décrocher — et encore plus quand le chanteur présentait une pièce en douceur au piano. Entre les sets, on pouvait lire des messages sur le projecteur tels que « No more unicorns et Intelligence is artificial ». Vous voyez le genre !

Sur le plan musical, la foule s’est réveillée à partir de la neuvième toune, soit 19/2000. C’était un moment incroyable d’entendre cette chanson oubliée dans cette formule. De plus, le membre fondateur en a profité pour prendre un bain de foule, ce qui a bien plu au public compact en avant du parterre.

Malheureusement, Snoop Dogg n’a pas enfilé le gilet du Canadien de Montréal afin de chanter son couplet qu’on retrouve sur Hollywood. Au moins, les Britanniques en ont gardé l’essence en présentant un enregistrement audio.

Après avoir généré de belles réactions de la foule en interprétant Stylo et Feel Good Inc., Gorillaz a livré son succès-découverte — soit Clint Eastwood — qu’on a fredonné avec passion en rappel. Quelle magnifique chanson ! Quel magnifique vidéoclip ! Quelle belle soirée !

Liste des chansons (selon evenko)

  • M1A1
  • Tranz
  • Last Living Souls
  • Rhinestone Eyes
  • Saturnz Barz
  • Tomorrow Comes Today
  • Kansas
  • Every Planet We Reach is Dead
  • 19/2000
  • Humility
  • Superfast Jellyfish
  • Melancholy Hill
  • El Manana
  • Fireflies
  • Strobelite
  • Andromeda
  • Hollywood
  • Stylo
  • Dirty Harry
  • Feel Good Inc.
  • Souk Eye
  • Plastic Beach

Rappel :

  • Lake Zurich
  • Latin Simone (Que Pasa Contingo)
  • Kids With Guns
  • Clint Eastwood
  • Don’t Get Lost In He