Le samedi 6 août, c’était le coup d’envoi du Heavy Montréal 2016 au parc Jean-Drapeau. Pour l’occasion, une belle brochette d’artistes expérimentées étaient en spectacle, tels que Five Finger Death Punch, Nightwish, Black Label Society, Escape The Fate et Pop Evil.

Tête d’affiche de la soirée, la formation Five Finger Death Punch a donné tout un show à ses nombreux fans qui arboraient un gilet du groupe.

Dès les premières notes de Lift Me Up, le party rock a commencé solidement et en intensité. Par la suite, le groupe a enchaîné avec de nombreux succès de son répertoire comme Bad Company, Jekyll and Hyde, Under And Over It et The Bleeding.

Le chanteur du band, Ivan Moody, a invité de jeunes enfants à le joindre sur scène avec leurs parents pour les présenter comme les futures superstars du rock ‘n’roll. Le groupe s’est démarqué en interprétant un medley de Wrong Side of Heaven et Battle Born en version acoustique.

Five Finger Death Punch n’a pas fait seulement dans la dentelle. Lors de la percutante Burn MF, la foule scandait à de multiples reprises le refrain Burn Motherfucker Burn au grand plaisir des musiciens.

Nightwish épate la galerie au Heavy Montréal

Fidèle à son habitude, la chanteuse Floor Jansen de Nightwish a déplacé beaucoup d’air durant sa prestation. Son costume, les nombreux effets spéciaux ont contribué à rendre le spectacle meilleur, et le registre de sa voix a séduit le public.

Reconnu pour ses solos de guitare hallucinants, Zakk Wylde et sa bande Black Label Society ont livré une prestation épique. On a senti toute leur solidité musicale à travers la puissance de leurs instruments. À un moment, Zakk grattait sa guitare au rythme d’une mélodie alors que l’instrument était derrière sa tête !

La saveur emo du jour revient à la formation américaine Escape The Fate. Avec son post-hardcore puissant, de nombreux mosh pit ainsi que circle pit ont été créés durant les succès Just A Memory, 10 Miles Wide, Remember Every Scar, Gorgeous Nightmare et One for the Money.

Premier band de la journée sur la scène principale, Pop Evil a présenté plusieurs hits de son répertoire tels que Deal with the Devil, Footsteps, Trenches et Ways To Get High. Le groupe s’est distingué par les multiples interactions du chanteur qui était énormément excité de jouer dans la métropole en cette première journée du Heavy Montréal.

En passant, la formation américaine Five Finger Death Punch sera au Centre Vidéotron le 26 septembre, tous les informations ICI.