Ça y’est ; le festival montréalais le plus attendu de l’année est enfin arrivé ! J’étais impatiente de découvrir cet événement qui, malgré sa grande popularité, manquait encore à ma culture personnelle. Heureusement, l’édition 2019 d’Osheaga allait être mon baptême !

Malgré l’annulation de Jessie Reyez et de J Balvin, j’ai tout de même gardé mon enthousiasme envers la présence des autres artistes présents. Alors, voici les trois artistes qui ont le plus marqué ma première journée du festival.

#3 : Kodaline

Le groupe que j’ai eu la chance de découvrir pendant mon adolescence n’a déçu personne. La formation folk rock Kodaline était de passage à Montréal pour interpréter certains de ses plus grands succès ainsi que quelques morceaux de son dernier album Politics of Living, en commençant par Follow Your Fire. Bien sûr, au plus grand bonheur de tous, ils n’ont pas manqué l’occasion d’interpréter leur premier et plus populaire succès All I Want, datant de 2013.

#2 : ROSALIA

CRÉDIT PHOTO : PATRICK BEAUDRY / EVENKO

J’ai découvert l’artiste espagnole de 25 ans ROSALIA peu de temps avant le festival et j’étais très curieuse de voir la réaction d’un public canadien face à une chanteuse qui n’interprète que des chansons dans une langue autre que le français et l’anglais. J’ai été très impressionnée ; tout le monde dansait aux côtés de la jeune femme, qui a démontré ses capacités vocales exceptionnelles. En plus d’avoir performé ses propres chansons, elle a interprété le morceau Barefoot In The Park, apparaissant sur le dernier album de l’artiste électro soul James Blake, Assume Form. Elle a su donner une saveur inattendue au festival.

#1 : The Lumineers

CRÉDIT PHOTO : PATRICK BEAUDRY / EVENKO

Le moment est enfin venu pour le groupe le plus attendu de la première journée de boucler la boucle en beauté : The Lumineers. J’étais très excitée à l’idée de voir la formation pour la première fois, puisque j’adore sa musique depuis quelques années. Le groupe folk américain a clôturé la soirée tout en émotions en interprétant ses plus grands succès de leurs deux premiers albums, comme Sleep On The Floor, Ophelia, Cleaopatra et la très populaire et facile à fredonner Ho Hey. Ils ont même performé certaines chansons de leur album III, qui sortira le 13 septembre prochain. C’était un spectacle beau, apaisant et rassembleur.

Ceux qui s’attendaient à une performance plus mouvementée pour terminer la première journée ont peut-être été déçus, mais ça n’a pas empêché le groupe de célébrer sa musique auprès d’une foule assez impressionnante. La formation porte bien son nom : ses chansons sont lumineuses et peuvent en charmer plus d’un.

C’est ce qui conclut le jour 1 d’Osheaga ! Après une première journée bien remplie, j’ai hâte de voir qui saura me conquérir : est-ce que ce sera un artiste indépendant comme Yellow Days ou FKJ ? Ou plutôt du côté du rap avec Logic, Schoolboy Q ou A Boogie with Da Hoodie ? Ou encore quelque chose de plus acoustique comme City and Colour ? On verra !