Montréal a vêtu des airs britanniques hier, avec son ciel nuageux et sa douzaine de degrés. Le temps idéal pour accueillir la sensation écossaise de l’heure, Lewis Capaldi, qui était de passage dans la métropole le jour de son anniversaire. Retour sur cette soirée haute en festivités.

S’il est bien connu pour son succès planétaire Someone You Loved, bien peu connaissent réellement Lewis Capaldi. Ce fut l’occasion idéale d’en apprendre plus sur lui et de célébrer son 23e anniversaire en grand lors de ce concert qui, quelques mois plus tôt, avait affiché complet en à peine quelques minutes.

Sur le coup de 20 h, SAINT PNHX, un groupe de pop-rock alternatif composé des frères Stevie et Alan Jukes, eux aussi originaires d’Écosse, a monté sur scène pour dégourdir le public. Il n’avait qu’une mission donnée par Capaldi et on lui accorde, il a réussi haut la main. Il a fait chanter et danser la foule au rythme de ses chansons, interagissant sans cesse avec eux.

Le groupe présentait une grande aisance pour son deuxième passage à Montréal en quelques mois. Rappelons que ceux-ci avaient ouvert la soirée pour Yungblud au Festival International de Jazz en juillet dernier. Les milliers de personnes présentes ont pris part au jeu en tapant des mains, en faisant briller la lumière de leur téléphone et en séparant la foule en deux pour un concours de voix. Un trente minutes absolument bien meublé que les deux frères n’oublieront pas, puisqu’ils ont qualifié Montréal de meilleure foule de la tournée.

Après une courte pause, les lumières se sont enfin éteintes, laissant place à quatre musiciens et à la tête d’affiche tant attendue, sous une marée de cris et d’applaudissements. Celui qui avait rassemblé une jolie foule à Osheaga l’an dernier a été accueilli comme un roi, entamant aussitôt les premières notes de Grace.

Si Capaldi croyait que son anniversaire passerait ni vu ni connu, celui-ci se trompait. La foule s’est empressée de lui chanter bonne fête en début de spectacle, bracelets lumineux dans les airs, chapeaux et flûtes d’anniversaire, nombreuses affiches et ballons thématiques. Un grand sourire aux lèvres, il a remercié la foule et a même pris le temps de recevoir quelques cadeaux comme des lunettes funky (il en a une collection !).

Quelques minutes plus tard, c’est son équipe qui l’a surpris : gâteau, chapeaux et colliers festifs ainsi que de nombreux ballons. Et comme on dit : jamais deux sans trois… L’Écossais avait souligné que les bougies n’étaient pas allumées, alors son équipe s’est reprise en les allumant et en célébrant une seconde fois !

Le jeune homme originaire de Glasgow, en Écosse, a tout pour surprendre. Son premier album Divinely Uninspired To a Hellish Extent, paru en mai 2019, est composé de douze chansons inspirées d’une relation amoureuse difficile qui a laissé des marques. Toutefois, l’homme qui les chante n’a rien de dramatique ou de triste.

Capaldi a un grand sens de l’humour et une forte capacité d’autodérision. Est-ce pour se protéger ? Est-ce un personnage ? Difficile de déterminer l’objectif exactement, mais une chose est certaine, il est divertissant – très, divertissant. Dès le début du spectacle, il a demandé à la foule s’ils aimaient le rock and roll, ce à quoi plusieurs ont répondu en applaudissant.

Il a par la suite annoncé en riant que c’était dommage pour eux, car ils n’allaient pas du tout avoir de plaisir avec ses chansons d’amour. Plus tard, il a tenté de reprendre le contrôle sur son spectacle, après que son équipe ait souligné son anniversaire plusieurs fois, disant que c’était sa fête et donc, que c’est lui qui décidait et qu’après tout, il avait des « chansons fucking tristes » à jouer, réplique qui a fait rire le public.

À travers tout l’aspect humoristique qu’il présente aussi beaucoup sur ses réseaux sociaux, Lewis Capaldi s’est permis de s’ouvrir à ses fans. Il a présenté Bruises en expliquant avoir écrit cette chanson le jour de ses vingt ans, ne pensant jamais la chanter le jour de son vingt-troisième anniversaire… à Montréal ! Il fallait bien un peu d’émotions dans ce spectacle, Lewis !

Après avoir chanté chacune des chansons présentes sur son premier album, Lewis Capaldi a terminé la soirée avec la très attendue Someone You Loved. Moment intense où l’Olympia en entier a chanté le refrain de la très populaire ballade. Avant de quitter la scène, le Britannique a remercié le public en mentionnant que Montréal était l’un des plus gros et l’un des meilleurs spectacles de la tournée nord-américaine et qu’il avait besoin du public pour l’aider à rendre cette chanson numéro un au Canada, puisqu’elle est présentement au deuxième rang. « Faites votre travail, arrêtez les gens dans la rue et demandez-leur s’ils connaissent Lewis Capaldi. Non ? Eh bien ! dites-leur d’aller écouter ma musique. Dites mon nom à tout le monde ! »

Défi accepté, Lewis !

SAINT PHNX sera de retour à Montréal cet hiver, la date est à venir.

Lewis Capaldi a dit qu’il fera tout pour revenir à Montréal très bientôt. Restez à l’affût, les billets risquent de s’envoler encore une fois très rapidement !

Liste de chansons :

Lewis Capaldi:

  • Grace
  • Forever
  • Don’t Get Me Wrong
  • Mercy
  • One
  • Maybe
  • Bruises
  • Lost On You
  • Headspace
  • Hollywood
  • Fade
  • Hold Me While You Wait
  • Someone You Loved

Quelques titres joués par SAINT PHNX, à découvrir :

  • Sorry
  • Shake
  • Death of Me
  • Nunchuk