Si vous m’aviez dit le 4 décembre dernier, après un magnifique concert donné par un groupe qui a forgé ma personnalité musicale, que je ne mettrais pas les pieds au Théâtre Corona avant le mois d’août de l’année suivante, je ne vous aurais pas certainement cru.

Pour banaliser cette situation, les musiciens de Red n’étaient jamais venus dans une salle de spectacle au Québec durant ses 14 ans d’existence. Alors mes neuf mois (le temps d’une grossesse chez une femme 😉) sans prestation dans cette mythique salle (bien appelée dans les circonstances) ne valent presque rien en comparaison.

Donc, voilà ! Koraly aura été la première à effectuer un lancement d’album dans une salle montréalaise depuis la « reprise graduelle » des événements culturels (à ce que je sache). Le mardi 25 août, la jeune chanteuse débordante d’énergie a livré ses nouvelles compositions. Intitulée Paradoxe, sa première palette se retrouvera, le 28 août, sur votre plateforme numérique préférée ou sinon juste ici pour acheter. 😉

À cause de ce foutu virus, un des collaborateurs du disque n’a malheureusement pas pu accompagner Koraly sur la scène. Le dynamique Jérôme Couture devait rester auprès de son beau Mathéo. C’est Christian-Marc Gendron qui l’a remplacé de main de maître. Malgré le beat entraînant des deux chansons, les spectateurs n’ont pas osé se lever de leur siège.

Après avoir récolté plus d’un million d’albums vendus en carrière pour diverses compilations, Daniel Desnoyers (alias Dan D-Noy) est revenu à ses anciens amours en jouant le deejay sur le stage du Corona. On se souvient qu’il avait collaboré sur un extrait sorti précédemment. Cette chanson (Te revoir) est fort probablement ma favorite de ce premier opus. Je ne semblais pas le seul à l’apprécier puisque les spectateurs se sont délié les jambes sur cette mélodie.

Si elle nous avait dit en entrevue promotionnelle que des pièces anglophones se retrouvaient sur son disque, elle a préféré chanter celles dans la langue de Molière pour l’événement. Elle a peut-être choisi cette option que la fille à côté de moi fredonne avec elle. 😊

Pour combler l’animateur Jean-Yves Lemay, Koraly a repris l’unique # 1 de la formation Guns N’Roses… Si vous n’êtes pas sûr de la chanson, un indice : c’est un certain Robert Allen Zimmerman qui en est le compositeur. 😉