Mardi 14 juin, notre cher Dumas national se retrouvait sur la grande scène des FrancoFolies. Le message était clair: le chanteur pop-rock allait nous faire danser. Ce fut un spectacle inédit et grandiose qu’il ne fallait absolument pas manquer.

Dès notre arrivée sur les lieux, on le savait qu’on assisterait à une soirée unique offerte par un chanteur méga-talentueux. Il y avait déjà beaucoup d’ambiance dans la foule avant même que Dumas se pointe sur la scène.

Armé d’un classique veston noir, le chanteur pop-rock a débuté sa prestation avec un trio de chansons imprégnées d’une touche alternative incluant son grand succès Alors, Alors.

Par la suite, le party musical a levé d’une coche quand le chanteur a troqué son classique veston pour un jacket disco. Dès ce moment, on pouvait percevoir que la folie musicale du chanteur était exploitée au maximum.

Pur moment de magie et de plaisir par la suite, Dumas a présenté une version complètement retouchée de la pièce Je ne sais pas, plus rythmée et dansante. Le public était totalement submergé par l’univers musical du chanteur.

Bref, ce fut mon coup de cœur de la soirée grâce, entre autres, à la touche électro ajoutée à cette pièce ainsi qu’à l’ambiance générale qu’on pouvait retrouver dans la Place des festivals.

Lors de l’interprétation de sa pièce Sa Chambre, le chanteur nous a présenté des sample de chansons disco au grand plaisir des nombreux spectateurs qui criaient encore plus fort.

Sans oublier, la jolie Miss Ecstasy qui a suivi et qui a affaibli bien des cœurs avec toute son authenticité du début de sa carrière musicale ainsi que son dynamisme rock.

Toute soirée dansante et disco mérite d’avoir un slow afin de rassembler davantage les spectateurs. En toute douceur, Dumas a joué la ballade atmosphérique Linoléum en invitant les gens à se coller entre eux. Très réceptif, le public s’est donné tout plein d’amour lors de cette magnifique prestation.

Par la suite, Dumas a, encore une fois, osé avec brio deux versions francophones du succès de l’ère du disco soit Dancing with Myself (Billy ldol) et All Night Long (Lionel Richie).

Il a conclu son rappel avec une prestation endiablée de son succès monstre Venus qui a fait chavirer bien des oreilles musicales et puisé les dernières énergies des spectateurs.

Bref, on s’attendait à une magnifique prestation de Dumas. Il n’a aucunement déçu ses nombreux fans, toute personne qui était présente au show s’est certes amusée grâce à un concert vraiment magistral où la magie se combinait à merveille avec le talent musical du chanteur et la vitrine des FrancoFolies.

« Dumas, c’est comme l’amour : ça part et ça revient », a-t-il déclaré à son public chéri qui a hâte de se mettre sous la main du nouveau matériel et de le revoir en spectacle.