Il y avait de la femme au Métropolis en ce 29 octobre! Toutes ces femmes étaient là pour accueillir chaleureusement les jumelles canadiennes Tegan & Sara! Ce n’est pas étonnant que les deux sœurs attirent autant la gente féminine lors de leurs concerts; elles sont de grandes partisanes de la communauté LGBT. En plus, à l’occasion de l’Halloween, plusieurs personnes en ont profité pour se déguiser, rendant la soirée encore plus festive.

L’esthétisme était au rendez-vous : scène sur deux paliers avec des panneaux blancs, le groupe vêtu de blanc également donnait un ton futuriste au spectacle. Ajoutez à cela le son des synthétiseurs et on se croyait dans le film de science-fiction l’Âge de Crystal.

Bel équilibre entre le passé et le présent

Soutenu par les chansons de leurs deux derniers albums, soit Heartthrob (2013) et Love you to death (2016), le duo Tegan & Sara n’a pas hésité à combler son auditoire en pigeant dans son répertoire plus ancien et en reprenant ses chansons un peu moins « grand public ».

Après quelques chansons, qui se ressemblaient parfois trop, peut-être à cause du léger manque de nuances dont les albums sont dotés, Tegan & Sara ont migré vers un segment acoustique au grand plaisir du public. C’est à ce moment que les deux voix ont été les plus mises en valeur, dénudées du son électronique.  Les musiciens sont ensuite revenus sur scène pour compléter le spectacle qui a levé d’un cran jusqu’à la toute fin.

Tout au long de la soirée, le duo nous mettait toujours au courant de son déroulement. On sentait que l’interaction avec le public est très importante pour le groupe. Anecdotes, bouffonneries et rires étaient au menu.

Les meilleurs succès au rendez-vous

Le groupe nous a livré plus d’une vingtaine de chansons, reprenant autant des extraits de ses plus récents albums (considérés plus commerciaux), sans oublier les plus anciens, pour un public qui, étonnamment, chantait avec cœur et semblait toutes les connaître! C’est plus de 20 ans de carrière qui ont été présentés en un seul soir! Du bonbon pour les admirateurs!

Vers la fin du spectacle, pour le plaisir de tous, Tegan & Sara ont interprété leur dernier single Boyfriend, tiré de Love You to Death, ainsi que Closer qui a littéralement soulevé la foule présente qui s’est mise à sauter et danser dans tous les sens.

Comble du bonheur, le duo a remarqué deux costumes qui sortaient du lot : une fille habillée en Pokémon et un gars vêtu d’un ensemble de pingouin. Quoi faire dans ce cas? Les faire venir sur scène pour jaser et danser! C’était très drôle de voir deux personnes costumées faire partie intégrante du jeu de scène. Belle spontanéité du groupe!

Au rappel, le groupe est revenu en force avec trois chansons : 100x, Walking with a Ghost et Stop Desire. On serait resté pour plus, tellement la soirée semblait avoir passé vite! Toute bonne chose a une fin…

Deux premières parties

Le duo Too Atached et le groupe Torres assuraient le premier segment du spectacle. Sans rien enlever aux artistes, je trouve toujours que deux premières parties, c’est trop. Une seule aurait suffi.

Too Attached est composé de deux frères, Shamik et Vivek, l’un faisant du beatbox et l’instrumentation, tandis que l’autre fait la voix. Le chanteur était flamboyant dans sa tenue bleue et très touché de nous raconter sa transition en tant que transsexuel. Sa musique était très personnelle et unique.

Pour le quatuor Torres, le son de guitare ainsi que la voix forte et rauque de la chanteuse Mackenzie Scott nous a assurément gardés éveillés et hypnotisés par le son à la fois dur et harmonique du groupe.

Crédit photo cellulaire : Francis Bégin