Pour la première fois depuis sa participation à Osheaga 2014, le Sam Roberts Band prenait d’assaut la métropole cette fin de semaine. Le vendredi 16 décembre, notre célèbre chanteur montréalais était prêt à rocker le Théâtre Corona avec la présentation de plusieurs succès ainsi qu’une panoplie de chansons de son sixième opus intitulé TerraForm paru le 28 octobre dernier.

Dès son arrivée sur la scène avec son band, Sam Roberts a conquis plusieurs cœurs dans la salle. Car notre cher rockeur n’a pas changé d’un poil depuis son éclosion en 2003 avec son premier disque We Were Born in a Flame. Plusieurs demoiselles s’étaient bien installées aux abords de la scène afin de ne rien manquer de sa performance et d’avoir l’occasion d’y toucher …

Si sa mission était de faire danser le Théâtre Corona, le sextuor a réussi à merveille. On pouvait presque croire qu’on se retrouvait dans une discothèque au lieu d’un spectacle rock tellement que le parterre dansait, chantait et se prenait des selfies entre eux.

Musicalement, Samuel et sa bande ont présenté plusieurs succès tels que la très appréciée Shapeshifters ainsi que la percutante Where Have All the Good People Gone ? En jouant des morceaux moins connus par la suite, le groupe alternatif rock a semblé perdre de vue son public. Malgré que la foule semblait moins connaître ses nouveautés, elle est toutefois demeurée réceptive à chacun de ses faits et gestes.

Bridge to Nowhere attendue

Dès les premières notes de Bridge to Nowhere, la foule a été récompensée. On a senti que la chanson était très attendue et cela a été un agréable souvenir. Le même constat est survenu au moment du rappel lors de We’re All In This Together.

Pour conclure, le Sam Roberts Band a joué sa classique pièce Brother Down devant une foule en délire. Tel un véritable rockeur, le chanteur a multiplié les poignées de main et les high five aux abords de la scène lors des solos d’instruments. C’était une interprétation tout simplement magique qu’on n’oubliera pas de sitôt!

En première partie, Hollerado a tenté en vain de réchauffer la salle. Inspiré par la musique alternative rock et le ska, le groupe ontarien n’a pas réussi à faire lever le party. Même sur ses pièces plus rythmées, on ne pouvait qu’apercevoir, de mon angle de vue, qu’une seule personne qui suivait leur énergie.

Liste de chansons :

  • If You Want It
  • Shapeshifters
  • Human Heat
  • Black Spark
  • Metal Skin
  • Where Have All the Good People Gone?
  • FIEND
  • Let It In
  • Fixed to Ruin
  • I Feel You
  • Tourist Trap
  • Roll with the Spirits
  • Bridge to Nowhere
  • Spring Fever
  • Them Kids
  • Chasing the Light

En rappel:

  • We’re All in This Together
  • Rogue Empire
  • TerraForm
  • Brother Down