La formation Les Trois Accords a donné un spectacle à la hauteur lors de son passage au metropololis pour les FrancoFolies.

Fidèle à leur habitude, les membres du groupe ont utilisé une dose d’absurde. Ils ont commencé le spectacle comme s’ils étaient à la fin d’un rappel. Chanson terminée, ils ont quitté la scène. Usant du même stratègeme  qu’à Québec, je savais qu’ils reviendraient sur scène.

C’est avec Les dauphins et les licornes que le quatuor à commencé son show. Déjà nous pouvions sentir l’énergie contagieuse dans le public. Les gens étaient extrêmement fébriles et heureux de faire partie du quotidien des Trois Accords.

Sans délaisser les chansons de son dernier disque Joie d’être gai, Alexandre Parr et sa bande ont balancé des hits à profusion comme Hawaïenne, Bamboula, J’aime ta grand mère, Grand champion international de course, Lucille, Tout nu sur la plage, Joie d’être gai, Dans mon corps et bien d’autres.

On aurait pu croire à une baisse de régime parmi le public, mais non la foule démontrait sa ferveur à chaque moment. Vraiment incroyable qu’après tant d’années le groupe de Drummondville ne voit pas sa popularité diminuer et que son jeune public le suit encore.

Les membres ne semblaient pas blasés et avaient toujours cette joie de vivre qui fait qu’on les apprécie toujours. Disons que la symbiose entre le quatuor et le public frappait dans le mille.

Comme plat de résistance, les Drummondvillois ont offert une version acoustique de Saskatchewan ou les spectateurs chantaient en coeur, la meme chose que j’avais vu lors de leur passage à Québec. Encore une fois, c’était très magique comme moment.

Même si c’était la deuxième fois que je les voyais, c’était toujours aussi intéressant qu’à l’Imperial de Québec. Les gars étaient en forme et ils ont tout donné pour nous faire passer une excellente soirée.

Photos prises lors de la première à Québec