Depuis le dernier passage de Marianas Trench à Montréal, il y a beaucoup d’encre qui a coulé. Toutefois, la formation canadienne suscite autant d’attention dans la métropole six années plus tard.

En fait, elle devait se produire au Théâtre Corona le 18 mars. Toutefois, la demande était si forte que le spectacle a finalement été présenté au MTelus, soit dans la même salle que lors de sa dernière visite en 2013.

Après un vidéo et une petite pièce d’introduction, Marianas Trench a installé sa pop rafraichissante dans la place en interprétant Only the Lonely Survive. Toutefois, ç’a pris quelques chansons avant que le public embarque vraiment dans son univers.

Dès que « Pop 101 » est apparue sur l’écran en arrière des musiciens, la foule est devenue dingue ou presque… surtout que le chanteur Josh Ramsay est venu les rejoindre le temps d’une petite ballade qui l’a amené jusqu’au balcon.

En plus de ne pas entendre mes coups de cœur Shake Tramp et Good to You, les musiciens ont livré les succès Cross My Heart et Celebrity Status en format « abrégé » au grand dam de leurs fans de longue date. Une chance qu’on a entendu All to Myself, un classique de karaoké parait-il ! 😉

Par moments, on se croyait presque à un concert de Black Veil Brides, bien plus que Marianas Trench. Pourquoi est-ce que j’ai cette réflexion ? C’est parce qu’ils ont présenté quelques petits vidéos entre deux chansons. Au lieu de retrouver les couleurs de leur pop scintillante, on plongeait dans une ambiance sombre rappelant la formation menée par Andy Black.

J’ai retenu la performance de la dernière pièce de la soirée, soit The Killing Kind. Si la mélodie était plus légère par moments, j’aimais beaucoup les montées en puissance jusqu’au refrain. Une belle chanson complète qui m’a donné le goût de la télécharger en arrivant chez moi.

Si je suis allé au spectacle avec peu d’attentes à l’égard de Marianas Trench, j’ai été agréablement surpris. Bien qu’il n’y avait pas d’artifices, les musiciens ont quand même donné un spectacle divertissant qui valait le détour.

Et chapeau à la première partie Elijah Woods x Jamie Fine. Le duo ontarien a présenté, entre autres, son succès Ain’t Easy et une version rythmée de Dream On de Aerosmith.

Liste de chansons (selon Setlist.FM)

  • Eleonora
  • Only the Lonely Survive
  • Echoes of You
  • Stutter
  • Here’s to the Zeros
  • Pop 101
  • Haven’t Had Enough
  • Rhythm of Your Heart
  • Glimmer
  • I Knew You When
  • All to Myself
  • Don’t Miss Me?
  • Cross My Heart / Celebrity Status
  • Desperate Measures
  • Fallout

Liste de chansons (en rappel)

  • One Love
  • Who Do You Love
  • The Killing Kind